Pas d'usine française d'éoliennes avec la fusion Siemens-Gamesa

le
4
PAS D'USINE FRANÇAISE D'ÉOLIENNES AVEC LA FUSION SIEMENS-GAMESA
PAS D'USINE FRANÇAISE D'ÉOLIENNES AVEC LA FUSION SIEMENS-GAMESA

PARIS (Reuters) - Le rachat prévu de Gamesa par Siemens n'inclura pas la technologie de turbines d'Areva, partenaire du groupe espagnol, ni le projet de construire une usine de turbines en France, apprend-on de deux sources proches du dossier.

Gamesa et Siemens ont fait savoir en janvier qu'ils discutaient d'un rapprochement qui donnerait naissance à un nouveau numéro un mondial de l'éolien mais le projet est freiné par les engagements français pris dans le cadre de la coentreprise Adwen créée dans l'éolien offshore entre Gamesa et Areva.

Adwen fait partie de deux consortiums pour des fermes d'éoliennes offshore au large des côtes françaises, une de 1.000 mégawatts avec Engie et l'autre de 500 MW avec Iberdrola.

L'Etat français a attribué ces contrats à Areva au-dessus des prix du marché à la condition qu'Areva développe sa propre turbine éolienne géante de 8 MW et la construise en France, avec l'idée de doper l'industrie éolienne dans le pays.

"Siemens n'a pas besoin de la technologie d'Areva, il développe ses propres grosses turbines", a dit une source.

L'autre source relève que Siemens, leader du marché offshore en Europe, ne peut construire une usine en France juste pour deux contrats.

Comme les contrats français ont été conditionnés à la construction de l'usine en France, le gouvernement pourrait annuler les deux contrats, dont la valeur combinée atteint près de six milliards d'euros, a ajouté une des sources.

Le président du directoire de Siemens, Joe Kaeser, qui a rencontré lundi à Paris le ministre de l'Economie et de l'Industrie, Emmanuel Macron, s'est refusé à tout commentaire sur le projet avec Gamesa lors d'une conférence téléphonique vendredi.

Areva et Engie se sont de même refusés à tout commentaire.

(Geert De Clercq, avec Hans Seidenstuecker à Francfort, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Marc Joanny)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • vazi le vendredi 18 mar 2016 à 15:03

    le vrai prix du nucléaire est le plus exorbitant de toute les énergie, et de plus la matière première devient rare et très chère, on doit vite arrêter les centrales. Entre AREVA et EDF des milliards sont et seront engloutis. Et après ont nous parle d'économie

  • vazi le vendredi 18 mar 2016 à 15:01

    voila deux anti éolienne pro nucléaire la dessous. La France doit annuler son contrat si les termes ne sont pas accepter et trouver un autre partenaire. Les fermes d'éolien en mer est l'avenir il ne faut pas reculer au nom d'une soi disante pollution visuelle et au contraire faire une loi qui impose, cette forme d'énergie. Des associations se montent dans se sens

  • 445566ZM le vendredi 18 mar 2016 à 14:51

    Connaissez-vous le vrai prix du kWh produit par une éolienne ?

  • umrk le vendredi 18 mar 2016 à 14:24

    Excellente occasion pour arrêter tout et faire des économies sur des moulins à vent qui ne supporteront pas la première tempête !