Pas d'ouverture du don du sang aux homosexuels, dit Touraine

le
0

PARIS (Reuters) - Les conditions ne sont pas encore réunies pour lever l'interdiction de don de sang par les homosexuels, a estimé vendredi la ministre de la Santé Marisol Touraine.

En juin dernier, elle avait pourtant dit à Reuters que le don de sang par les hommes homosexuels ne serait bientôt plus interdit en France, soulignant que les relations sexuelles entre hommes ne constituaient pas en soi "un facteur de risque".

"Je ne trouve pas normal qu'il y ait un élément de discrimination, pour autant je ne peux lever l'interdiction qui existe que si on me donne une garantie absolue que cela n'apportera pas plus de risques pour les transfusés", a déclaré vendredi Marisol Touraine sur BFM-TV et RMC.

"Aujourd'hui, je ne peux pas lever cette interdiction", a-t-elle ajouté.

La justification apportée jusqu'à présent par les gouvernements et des professionnels de la santé à l'interdiction du don de sang par les homosexuels est la plus grande prévalence du virus du sida dans la communauté homosexuelle.

Les précédents ministres de la Santé, Xavier Bertrand et Roselyne Bachelot avaient promis d'ouvrir cette possibilité pour les homosexuels sans jamais concrétiser ces voeux.

"Alors même que le gouvernement avance vers l'égalité des droits avec l'ouverture du mariage pour tous les couples, c'est une véritable discrimination d'Etat que vient d'entériner la ministre de la Santé", déploré Sergio Coronado, député d'Europe Ecologie-Les Verts.

"Il est temps de cesser ces discriminations nocives pour la santé publique et le vivre-ensemble", ajoute-t-il dans un communiqué, soulignant qu'il s'agissait d'une promesse de campagne de François Hollande.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant