Pas d'autres banques italiennes à recapitaliser, selon Padoan

le
0
POUR LE MINISTRE ITALIEN DE L'ECONOMIE, IL N'Y AURA PAS BESOIN DE RECAPITALISER D'AUTRES BANQUES
POUR LE MINISTRE ITALIEN DE L'ECONOMIE, IL N'Y AURA PAS BESOIN DE RECAPITALISER D'AUTRES BANQUES

ROME (Reuters) - Le nouveau fonds bancaire italien Atlante n'aura pas besoin de recapitaliser d'autres établissements après avoir garanti cette semaine l'offre publique de vente (IPO) de Veneto Banca, a assuré jeudi le ministre de l'Economie Pier Carlo Padoan.

Prié de dire, lors d'une interview accordée à Reuters, si d'autres banques auraient besoin du fonds pour mener à bien une levée de capitaux dans un proche avenir, il a répondu : "Je n'en vois pas d'autres. Si vous en voyez, dites-le moi."

Atlante a été mis sur pied en avril, avec le soutien du secteur privé, pour alléger le fardeau des créances douteuses des banques italiennes et servir d'acheteur en dernier ressort pour les augmentations de capital des plus faibles d'entre elles.

Le fonds s'est ainsi retrouvé avec 99% du capital de Popolare di Vicenza, dont la levée de fonds de 1,5 milliard d'euros a été boudée par les investisseurs, et devrait en faire de même avec Veneto Banca, autre banque régionale.

Ces interventions ont fait craindre que les ressources du fonds, 4,25 milliards d'euros à sa création, ne servent principalement à recapitaliser les canards boiteux du secteur au lieu de traiter le problème plus structurel des créances douteuses.

Les banques italiennes croulent sous 360 millions d'euros de prêts de mauvaise qualité.

Le ministre a dit réfléchir à mettre à contribution une société publique, la SGA (Società per la Gestione di Attività), pour investir dans des instruments financiers émis par Atlante et aider ainsi le fonds à traiter le problème des créances douteuses.

"C'est une question très technique mais nous cherchons les moyens de mobiliser les ressources de SGA, qui consistent en plusieurs centaines de millions (d'euros)", a-t-il dit.

Il a ajouté espérer qu'UniCredit, la première banque italienne par les actifs, nomme rapidement un nouvel administrateur délégué après la démission le mois dernier de Federico Ghizzoni.

(Stephen Adler et Giselda Vagnoni, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant