Pas d'autre choix que de souhaiter la victoire de Clinton-Hollande

le
2
    PARIS, 6 octobre (Reuters) - François Hollande a déclaré 
jeudi qu'il n'y avait pas d'autre choix que de souhaiter la 
victoire de Hillary Clinton à l'élection présidentielle 
américaine le mois prochain. 
    Lors d'un discours sur l'Europe, le président français a 
expliqué que les Européens devaient accroître leurs capacités de 
défense "quel que soit le vainqueur de l'élection présidentielle 
américaine". 
    "Nous espérons plutôt l'une que l'autre - sans prendre là 
parti - mais il n'y même pas le choix", a-t-il ajouté, avant de 
reprendre sa phrase : "quelle que soit la présidente qui sera 
élue au mois de novembre, les Etats-Unis ne sont plus dans la 
même conception de la protection, de la défense". 
    François Hollande a déjà attaqué à plusieurs reprises Donald 
Trump, l'adversaire de Hillary Clinton, estimant que sa victoire 
serait dangereuse, l'invitant à ne pas s'abaisser et jugeant que 
ses excès provoquaient un "haut le coeur".   
    
 
 (Jean-Baptiste Vey, édité par Simon Carraud) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M140210 il y a un mois

    Le haut le cœur est chez nous depuis 2012

  • M1903733 il y a un mois

    Ingérence