Pas d'attaque contre la voiture du chef du HDP, dit la police turque

le
0

DIYARBAKIR, Turquie, 23 novembre (Reuters) - La police turque a démenti lundi que la voiture du chef du parti d'opposition pro-kurde HDP Selahattin Demirtas ait été la cible de coups de feu. Le porte-parole du Parti démocratique des peuples a annoncé dimanche que Demirtas était sorti indemne d'un tir contre sa voiture alors qu'il circulait dans la ville de Diyarbakir, dans le sud-est de la Turquie. Selahattin Demirtas a déclaré de son côté à l'agence de presse Firat que ses gardes du corps avaient remarqué l'impact de la balle lorsqu'ils sont descendus de voiture. Mais la police, qui a inspecté le véhicule, a dit que rien ne permettait d'attribuer les traces repérées sur la vitre arrière à des coups de feu. "Aucune trace de coup de feu n'a été détectée au cours de l'analyse. Nous avons évalué que l'impact a été provoqué par un coup porté avec un objet dur", a déclaré la police de Diyarbakir dans un communiqué. "Il n'y a pas eu d'attaque contre lui ou contre son véhicule", ajoute-t-elle. Les partisans du HDP ont été visés à trois reprises au cours des derniers mois, notamment lors de l'attentat le plus meurtrier qu'ait connu la Turquie, qui a fait plus de 100 morts à Ankara le 10 octobre. (Ece Toksabay; Eric Faye et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant