Pas d'alternative aux taux bas pour l'instant-Draghi (BCE)

le
1
    FRANCFORT, 2 mai (Reuters) - Les bas taux d'intérêt ne sont 
pas inoffensifs mais ils ne sont que le symptôme, et non la 
cause, d'un problème sous-jacent aux grandes économies, a 
déclaré lundi le président de la Banque centrale européenne 
(BCE), Mario Draghi, qui a souligné qu'il n'y avait pas 
d'alternative à cette politique pour le moment. 
    "En conséquence, la deuxième partie de la réponse à la 
demande de relèvement des taux de rendement est claire: la 
poursuite de politiques expansionnistes jusqu'à ce que les 
capacités excédentaires au sein de l'économie aient été réduites 
et que la dynamique inflationniste soit compatible avec une 
stabilité des prix", a dit Mario Draghi lors d'une conférence.  
    "Il n'y a tout simplement pas d'alternative aujourd'hui."  
    "La seule marge de manoeuvre potentielle se trouve dans le 
dosage des politiques, c'est-à-dire l'équilibre entre la 
politique monétaire et la politique budgétaire", a-t-il ajouté.  
  
 
 (Francesco Canepa et Balazs Koranyi; Juliette Rouillon pour le 
service français, édité par Patrick Vignal) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • odnaz il y a 12 mois

    Je ne suis pas sûr que ces "grands messieurs" dominent le problème davantage que nous citoyens lambda. Il n'y a pas d'autre alternative, s'il le dit .....? ..... mais quand on voit les résultats on n'est pas immédiatement convaincu. Je suis peut-être trop cynique mais je ne crois plus à grand'chose : on vit dans l'artifice, les faux-nez, les experts auto-proclamés, les beaux costards-cravattes, et dans une pensée unique qui manque carrément de créativité et d'esprit innovant.