Pas d'agressivité ni de naïveté face au Brexit, dit Barnier

le
1
    BRATISLAVA, 10 novembre (Reuters) - L'approche que l'Union 
européenne adoptera dans les négociations avec la 
Grande-Bretagne sur le Brexit ne sera ni aggressive, ni naïve, a 
déclaré jeudi le négociateur en chef de l'UE, Michel Barnier. 
    "Je ne peux à ce stade faire de commentaire en substance sur 
les négociations (...) mais ce que je peux dire c'est que notre 
approche ne sera ni aggressive, ni naïve", a-t-il dit à la 
presse à Bratislava à l'issue d'une rencontre avec le Premier 
ministre slovaque, Robert Fico. 
    La Première minisre britannique, Theresa May, a promis 
d'enclencher le processus de divorce entre la Grande-Bretagne et 
l'Union européenne d'ici la fin mars. 
    Face à ce Brexit, que les électeurs britanniques ont 
souhaité lors du référendum du 23 juin, Michel Barnier a 
souligné, comme d'autres responsables européens l'ont fait avant 
lui, que "la priorité fondamentale est l'unité des 27 et (le 
maintien des) quatre libertés". 
    Pour l'UE, ces "quatre libertés" sont la liberté de 
mouvement des travailleurs, des biens, des services et des 
capitaux au sein du bloc communautaire.  
    Bruxelles fait valoir que Londres ne peut pas faire son 
marché à sa guise et respecter une de ces libertés sans en 
appliquer une autre, à savoir que c'est tout ou rien. 
 
 (Tatiana Jancanikova, Gilles Trequesser pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5285637 il y a un mois

    oui mais ils partent ou restent?