Pas d'Affelnet en sixième à Paris à la rentrée prochaine

le
0
À Paris, de nombreux élèves vont relever de zones censées favoriser la mixité sociale dans les collèges publics, qui seront expérimentées dès la rentrée prochaine dans quelques territoires parisiens.
À Paris, de nombreux élèves vont relever de zones censées favoriser la mixité sociale dans les collèges publics, qui seront expérimentées dès la rentrée prochaine dans quelques territoires parisiens.

C'était le branle-bas de combat. En septembre, le recteur de l'académie de Paris, François Weil, lançait une dernière petite bombe avant de tirer sa révérence. Il y aurait désormais un algorithme pour affecter les écoliers dans les collèges parisiens. L'annonce d'un dispositif d'affectation analogue à celui du lycée pour le collège avait suscité de vives inquiétudes. Les écoliers devaient être orientés vers un collège d'un secteur élargi en fonction de critères encore flous, tels leur quotient familial, leur éventuel statut de boursier, un handicap ou le rapprochement de fratrie. Tout cela n'étant pour le moment qu'à l'état de rumeurs. Certains parents, persuadés que l'idée était mauvaise, oscillaient entre recherche d'un établissement privé et étude à la loupe des collèges du quartier. Panique à bord.

Difficulté technique

Qu'ils se rassurent, il n'en sera rien. En tout cas, pour la rentrée prochaine. D'après la FCPE, « l'académie de Paris vient de confirmer que la procédure Affelnet 6e ne sera pas mise en place dans la capitale avant la rentrée 2018 ». Derrière ce report, pas d'idéologie, mais une difficulté technique. Le logiciel national Affelnet, qui existe déjà pour l'entrée en sixième dans les autres départements, ne peut pas être adapté facilement pour la capitale. Et le logiciel actuellement utilisé à Paris, AffectNet, n'est pas en mesure de prendre en compte...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant