Pas d'accord sur l'entrée de l'ASL dans Kobani selon les Kurdes

le
0

(Actualisé avec démenti PYD) TALLINN, 24 octobre (Reuters) - Aucun accord n'a été conclu pour l'heure sur l'entrée des combattants de l'Armée syrienne libre (ASL) dans la ville syrienne de Kobani, assiégée par l'Etat islamique, a déclaré vendredi le co-président du Parti de l'union démocratique (PYD), principale formation politique kurde syrienne, contredisant ainsi le chef de l'Etat turc. Auparavant, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait annoncé que 1.300 soldats de l'Armée syrienne libre (ASL) devaient entrer dans Kobani, après accord du PYD, pour venir prêter main forte aux combattants assiégés par l'Etat islamique à Kobani. "Nous avons déjà établi le contact avec l'ASL, mais aucun accord du genre de celui mentionné par M. Erdogan n'a encore été conclu", a déclaré Saleh Mouslim, co-président du PYD, joint par téléphone. Le PYD contrôle Kobani, troisième ville kurde de Syrie, mais ses milices sont acculées depuis un mois par les djihadistes de l'EI en dépit des frappes aériennes de la coalition conduite par les Etats-Unis. "Le PYD a déclaré avoir accepté le passage de 1.300 membres de l'ASL et sur cette question nos équipes négocient en ce moment quel sera l'itinéraire qu'ils pourront emprunter", a déclaré Recep Tayyip Erdogan lors d'une conférence de presse dans la capitale estonienne Tallinn. La Turquie a autorisé jeudi le passage par son territoire de quelque 200 peshmergas kurdes d'Irak pour venir soutenir la résistance aux forces de l'EI dans la ville syrienne située à la frontière turque. (Humeyra Pamuk et Ece Toksabay; Pierre Sérisier et Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant