Pas d'accord en Suisse sur une réunification de Chypre

le
0
 (Actualisé avec contexte) 
    ZURICH, 22 novembre (Reuters) - Les négociations qui étaient 
en cours en Suisse sur une réunification de Chypre n'ont pas 
débouché sur un accord et les dirigeants des deux parties ont 
décidé de regagner l'île, ont déclaré tôt mardi matin les 
Nations unies. 
    Le président de la République de Chypre (partie grecque), 
Nicos Anastasiades) et le dirigeant chypriote turc Mustafa 
Aknc négociaient depuis deux jours dans la station suisse de 
Mont-Pélerin. 
    A l'ouverture des discussions, le secrétaire général des 
Nations unies, Ban Ki-moon, avait déclaré que les dirigeants 
chypriotes étaient résolus à tout faire pour trouver un accord 
d'ici la fin de l'année. 
    "Malgré tous leurs efforts, ils n'ont pas été en mesure de 
s'accorder sur de nouvelles convergences nécessaires sur les 
critères d'ajustement territorial, qui auraient ouvert la voie à 
la dernière phase de négociations. Les deux parties ont décidé 
de regagner Chypre et de réfléchir aux moyens de continuer", ont 
déclaré les Nations unies dans un communiqué. 
    L'île de Chypre est divisée depuis le conflit de 1974 entre 
une partie grecque, qui compte 800.000 habitants, et une partie 
turque, qui regroupe dans les 220.000 habitants, séparées l'une 
de l'autre par une ligne de cessez-le-feu. 
    Nicos Anastasiades et Mustafa Aknc, modérés, s'étaient 
retrouvés pour des négociations censées mener à une 
réunification de l'île sous la forme d'une fédération de deux 
Etats en grande partie autonomes. En plus de certains 
arrangements territoriaux, les Chypriotes grecs exigent qu'un 
accord futur prévoie le retrait des forces turques de l'île. 
    Des milliers de soldats turcs sont stationnés dans la partie 
nord de Chypre, constituée en un Etat que seul Ankara reconnaît. 
 
 (Michael Shields; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant