Pas d'accord à tout prix sur la Grèce, prévient Merkel

le
0

BRUXELLES, 12 juillet (Reuters) - La chancelière allemande Angela Merkel a dit dimanche s'attendre à des discussions difficiles au sommet des dirigeants européens sur la Grèce, ajoutant ne pas vouloir d'accord à tout prix. "Il semble que nous n'aurons pas de document de l'Eurogroupe recommandant l'ouverture de négociations (sur un plan d'aide du Mécanisme européen de stabilité), ce n'est pas surprenant compte tenu de la situation extrêmement difficile", a-t-elle déclaré à Bruxelles. "D'un côté (...) il y a la situation économique en Grèce qui s'est extrêmement détériorée ces derniers mois, de l'autre il y a le fait que la monnaie la plus importante a été perdue et cela est la confiance." "Cela veut dire que nous aurons des discussions dures et il n'y aura pas d'accord à tout prix. Je sais que les nerfs sont à fleur de peau mais il faut nous assurer que les avantages soient supérieurs aux inconvénients, tant pour l'avenir de la Grèce et de la zone euro que pour les principes de notre coopération. "Ce soir nous verrons si les conditions sont réunies pour le lancement de négociations sur un programme d'aide du MES pour la Grèce. C'est cela le sujet, rien de plus et rien de moins. Est-ce qu'on réussira ou pas, il faudra voir." Principaux extraits des déclarations de dirigeants européens à Bruxelles (en anglais) ID:nL5N0ZS0HP (Bureau de Bruxelles, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux