Pas d'accord à la COP21 sans financements, dit Hollande

le , mis à jour à 13:34
0

MARSEILLE, 4 juin (Reuters) - Il n'y aura pas d'accord en décembre prochain à Paris lors de la conférence internationale pour lutter contre le réchauffement climatique sans déblocage des financements nécessaires, 100 milliards d'euros par an, a déclaré jeudi François Hollande. "C'est la question cruciale. Il n'y aura pas d'accord à Paris s'il n'y a pas les financements", a dit le président français lors de son discours d'ouverture du Forum méditerranéen sur le climat, la MedCop21. Cette conférence mobilise à Marseille les acteurs impliqués dans la lutte contre le changement climatique en Méditerranée. Le chef de l'Etat a affirmé que le fonds vert, qui avait été décidé lors du conférence de Copenhague sur le climat, en 2009, s'était traduit par un financement de dix milliards d'euros. "Nous devons arriver, au-delà de ce fonds vert, à mobiliser des financements pour qu'à partir de 2020, 100 milliards puissent être dégagés" par an dès 2020, a dit François Hollande. "C'est à la fois une condition pour l'accord et c'est un levier considérable pour l'économie et la croissance verte." Il a indiqué que 39 pays avaient déjà déposé à Bonn, où se tient actuellement une session de la négociation climatique, leur contribution pour réduire les émissions polluantes. Mais beaucoup de divergences demeurent pour finaliser un projet d'accord basé un texte encore trop long. "La négociation est bien engagée mais les points épineux sont toujours sur la table" a précisé François Hollande. Il a proposé la tenue prochaine d'une "grande conférence sur la coopération économique et sociale dans le bassin méditerranéen", sans en préciser la date, destinée à rassembler les acteurs locaux pour développer une politique ambitieuse. (Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant