" Pas cette fois, José, mon vieux"

le
0
" Pas cette fois, José, mon vieux"
" Pas cette fois, José, mon vieux"

Le PSG est passé à Londres comme un dernier shot de tequila lors d'une soirée étudiante. Il a laissé des traces, une gueule de bois et surtout des questions, aussi bien sur Chelsea que sur l'état du foot anglais. Tour d'horizon de la presse britannique.

"Eiffel Shower". Si le jeu de mots du Sun est plutôt bon, il résume surtout bien le sentiment des Anglais et des supporters de Chelsea ce matin : une vraie douche froide pour les Blues, pour Mourinho, et pour le football anglais en général. Outre-Manche, la performance du PSG, à 10 contre 11 pendant plus de 90 minutes, est unanimement saluée. On parle ainsi d'une "équipe de superstars assemblées, mais avec le même état d'esprit que Bradford City en FA Cup" dans l'Independent, quand le Mirror évoque une équipe qui "même à 10 pendant une heure et demie a semblé supérieure à Chelsea et méritait tout simplement de passer". L'Independent parle également d'une équipe "étiquetée comme une équipe de mercenaires dans le passé, mais qui, hier, s'est montrée superbe."


"Chelsea pas assez bon"
Mais si la performance du champion de France est saluée, c'est surtout Chelsea et son coach Mourinho qui se retrouvent sous le feu des critiques ce matin dans les canards britanniques. Le Mirror résume bien le sentiment, en quelques mots : "Oubliez le côté sournois, sale du jeu, comme le fait d'entourer l'arbitre pour mettre l'adversaire en difficulté. On s'attend toujours à cela avec les équipes de José Mourinho. Ce que l'on n'a pas l'habitude de voir, en revanche, c'est le Chelsea de Mourinho intimidé, moins combatif et moins intelligent que son adversaire." Le Guardian, lui, ouvre en écrivant simplement : "Pas cette fois, José, mon vieux. Il y avait un sentiment de justice rendue à la fin de ce match extraordinaire, par moment particulièrement toxique." Si le journal interroge sur la forme physique des joueurs de Mourinho, la conclusion est laconique : "Au final, Chelsea n'était simplement pas assez bon après 210 minutes de football contre un adversaire de grande classe, face auquel les différents talents offensifs de Mourinho n'ont semblé vouloir créer le danger que brièvement durant la première mi-temps à Paris."







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant