Partouche propose d'étaler sa dette sur dix ans

le
0
En sauvegarde, l'opérateur de casinos espère que le tribunal de commerce reprendra son plan.

Mercredi, le groupe Partouche qui exploite 49 casinos a fait part de l'évolution de ses ventes pour l'exercice 2012-2013 clos fin octobre. Sans surprise, compte tenu de la crise qui frappe ce secteur, le numéro deux français a enregistré une baisse de 3,2% de son chiffre d'affaires à 436 millions d'euros. Autant que sa dynamique commerciale, c'est sa structure financière qui préoccupe Partouche. Car le casinotier croule sous plus de 230 millions de dettes à rembourser d'ici deux ans avec une échéance insurmontable de 175 millions en 2015. Très embêtant alors que son premier créancier depuis fin 2012 s'appelle Oaktree, un fonds d'investissement américain, qui ne passe pas pour un tendre.

Pour se donner de l'air, Partouche, qui emploie 5200 personnes, s'était placé fin septembre en sauvegarde. Un régime qui permet de suspendre l'exigence des dettes pendant six mois...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant