Partielle du Doubs : le FN surfe sur la peur des attentats

le
11
Partielle du Doubs : le FN surfe sur la peur des attentats
Partielle du Doubs : le FN surfe sur la peur des attentats

« L'enjeu, c'est d'arriver en tête au premier tour, avec un écart significatif sur le second. Pour la suite, on verra. Je suis d'un naturel ni optimiste ni pessimiste », résume Sophie Montel, 45 ans, en arpentant la 4e circonscription du Doubs « à coup de collage et de tractage ». Pour cette militante historique du Front national -- elle a pris sa carte en 1987 --, cette législative partielle se présente comme une occasion rêvée de conquérir un troisième siège à l'Assemblée nationale, après les victoires de Marion Maréchal-Le Pen et de Gilbert Collard en 2012. « Comme ailleurs, l'UMP et le PS sont discrédités », tacle d'entrée de jeu celle qui a été élue eurodéputée en mai dernier, fonction qu'elle abandonnera en cas de victoire dans cette élection. « Ils fanfaronnent, mais ils ignorent le ras-le-bol de la population », poursuit Sophie Montel, entourée d'une armée de 80 bénévoles pour occuper sans relâche le terrain d'ici au premier tour du scrutin.

Et à l'entendre, les récents attentats contre « Charlie Hebdo » tombent à point nommé. « Cela fait des années que nous dénonçons les dérives du communautarisme et les dangers du fondamentalisme islamique », affirme la candidate, qui a récemment inondé les boîtes aux lettres d'un tract sans équivoque sur « le péril islamiste », avec une carte de France entourée d'hommes enrubannés et lourdement armés.

Marine Le Pen en visite ce vendredi

« Ici, les gens ont peur, ils sont choqués et ne parlent que de cela », jure-t-elle, assurant avoir reçu « une centaine d'adhésions nouvelles » après les attentats, « notamment des anciens de l'UMP », pour une fédération qui en compte plus d'un millier.

Quel impact ces événements auront-ils réellement sur le scrutin ? « Difficile à dire, on est en situation de challengeur », estime de son côté Marine Le Pen, qui sera elle-même aujourd'hui à Seloncourt pour soutenir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • saggy le vendredi 23 jan 2015 à 15:37

    PS = parti sénile !! hurrah M27 !!

  • saggy le vendredi 23 jan 2015 à 14:22

    "Si les pieds-noirs n'étaient pas partis en masse, l'Algérie ne serait peut-être pas dans l'état désastreux dans lequel elle se trouve..." et chacun chez soi aurait trouvé son idéal de vie ...

  • seba21 le vendredi 23 jan 2015 à 14:09

    Non non tout va bien en france l économie pas de terrorisme vive les bisounours ....

  • jean-648 le vendredi 23 jan 2015 à 14:00

    Ah Ben Caval un programme c'est tj. du rêve, mais un programme basé sur le terrorisme c'est quoi??? c'est la fin de la démocratie. On saura combien de maitresses tu as, ou tu étais en vacances, on saura ton vrai nom, adresse sur ce site ect...la transparence totale de tous.. Comme en Albanie ou la police savait combien de slips tu avais sur ton étagère dans ta chambre. Bref le début de la guerre civile.

  • cavalair le vendredi 23 jan 2015 à 12:56

    Mohamed-648. C'est deja un programme , alors que tes amis n'en n'ont aucun, a part rever que l'europe repartira pour faire baisser le chomage

  • saggy le vendredi 23 jan 2015 à 12:53

    jean 648 tu nies le terrorisme ??? c'est la théorie du complot çà !!! c'est puni par la loi !!

  • M940878 le vendredi 23 jan 2015 à 12:46

    Hollande et Valls surfent aussi

  • nayara10 le vendredi 23 jan 2015 à 09:25

    Avec les attentats ,on a perdu de la liberté d'expression,l'Armée peut tirer à vu:Bravo!!!Ce n'est pas celà que l'on attendait...

  • jean-648 le vendredi 23 jan 2015 à 08:57

    Tu parles d'un programme politique, la peur du terrorisme...

  • M348281 le vendredi 23 jan 2015 à 08:37

    Les politicards ont TOUJOURS sous-estimé le risque, ont anesthésié les citoyens pour sauver leurs sièges. Aujourd'hui, ce siège est éjectable.