Partie de poker autour de la compagnie SNCM

le
0
La classe politique locale presse l'État et la Caisse des dépôts de reprendre à Veolia la barre de la compagnie.

Tic, tac... Le dossier de la SNCM, qui enflamme régulièrement le port de Marseille, devient chaque jour plus explosif. Dans les semaines à venir, plusieurs événements, décisifs pour le futur de la compagnie historique de ferries reliant la Corse au continent, vont se télescoper.

Il y a d'une part la décision attendue de l'Office territorial de Corse, qui doit décider s'il attribue de nouveau ou pas un contrat de service public à la société. Et si oui, dans quelle proportion les subventions qui y sont attachées seront rabotées.

Il y a d'autre part le transfert programmé de 66 % du capital de la SNCM à Veolia Environnement. La SNCM est aujourd'hui détenue à 25 % par l'État, à 9 % par ses salariés et à 66 % par Transdev, une filiale à 50-50 de Veolia et de la Caisse des dépôts. Fin 2012, Veolia et la CDC ont conclu un accord par lequel ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant