Participation Fonciere Opportunite: l'essentiel du second trimestre

le
0

La période a été mouvementée pour PF0 (PERIAL). En particulier, la SCPI a du provisionner en créance douteuse de 270.000€ suite à la liquidation judiciaire d'ATPI qui occupait un immeuble de 5.000 m2 (Savigny le Temple) moyennant un loyer annuel d’environ 310.000 € HT.

Malgré 9 relocations (5 877 m2 pour un loyer annuel de 980.000 €), le TOF s'inscrit en nette baisse. Il atteint 81,5% contre 84,9% à la fin du 1er trimestre et 88,6% fin 2012. Perial justifie cette dégringolade par des "mesures d’accompagnement, qui compte tenu du contexte économique s’imposent lors des relocations ou renégociations avec les locataires". Enfin, si le taux de recouvrement des loyers se maintient à "un bon niveau", la SCPI constate cependant un "allongement des délais de paiement".

Côté activité, PF0 enregistre une cession à Mougins (plus-value de 302.000 € avant fiscalité) et l'acquisition de 3 commerces (Reims, Bourg en Bresse) réalisées avec les fonds provenant de la cession d’actifs, elles procurent un rendement net moyen de 8,87%.

Les perspectives de l’exercice 2013 sont inchangées. Compte tenu de ses réserves, PFO prévoit un dividende dans une fourchette comprise entre 49 et 51 € par part. Ce montant comprend "une distribution éventuelle totale ou partielle des plus-values réalisées sur 2012 qui s’élevaient à 997.908 € soit 3,00 € par part" précise Périal. Une aubaine alors que depuis 2008, le revenu de la SCPI est en baisse régulière : 55€ (2008), 54€ (2009), 53€ (2010),52€ (2011) et 50,00 € (2012).


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant