Parti socialiste : Cambadélis propose le rétablissement de la conscription

le
1
Parti socialiste : Cambadélis propose le rétablissement de la conscription
Parti socialiste : Cambadélis propose le rétablissement de la conscription

Le Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a proposé mardi de rétablir le service militaire, alors que «la France se trouve confrontée à un défi lourd et durable» en termes de sécurité.

 

«Alors que la France se trouve confrontée à un défi lourd et durable, les conditions requises par la loi pour rétablir la conscription semblent pour la première fois depuis 20 ans réunies», a déclaré Jean-Christophe Cambadélis lors d'une conférence de presse à Solférino pour présenter le programme du PS.

 

«En effet, a poursuivi le Premier secrétaire, les moyens disponibles pour assurer la protection optimale des citoyens s'avèrent notablement insuffisants, tandis que les armées peinent à dégager des effectifs pour participer aux missions de sécurité intérieure. Nous proposons donc une véritable garde nationale par le rétablissement de la conscription».

 

Décidée par Jacques Chirac, la fin du service militaire obligatoire a été mise en oeuvre par le gouvernement Jospin en 1997. Le premier secrétaire a énuméré devant la presse 19 autres propositions, articulées autour de «cinq idées fortes» : «le troisième âge de la décentralisation ; casser les castes ; la République pour tous dans une France sûre ; la France, première puissance écologique, première puissance numérique ; Un nouveau patriotisme efficace : le souverainisme européen»

.

«Recommencer l'Europe»

 

Le PS propose notamment de régionaliser le service public de l'emploi et la formation professionnelle; d'instaurer le non-cumul des mandats dans le temps et de créer un droit d'amendement citoyen ou de promouvoir une charte nationale de la laïcité. Il souhaite qu'il n'y ait «plus d'abaissement de cotisation pour les entreprises qui ne (soit) subordonnée à l'investissement dans la croissance verte ou dans le numérique» -une réponse aux critiques des frondeurs sur le CICE.

 

Le PS veut aussi «recommencer ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a un mois

    Avec quel budget? Du rajout au montant de la dette?