Parti radical : Rama Yade candidate à la succession de Jean-Louis Borloo

le
1
Parti radical : Rama Yade candidate à la succession de Jean-Louis Borloo
Parti radical : Rama Yade candidate à la succession de Jean-Louis Borloo

Moins d'un mois après le retrait de Jean-Louis Borloo, sa protégée Rama Yade annonce ce mardi sa candidature à la présidence du Parti radical, composante essentielle de l'UDI. L'ancienne secrétaire d'Etat affirme toutefois n'avoir aucune ambition pour la présidence de cette formation globale.

«Ma candidature est avant tout celle des militants et des adhérents. Une candidature de terrain. Ce n'est pas une décision prise à la légère», assure celle qui avait quitté l'UMP pour rejoindre Jean-Louis Borloo. «Pour la première fois de son histoire, dans un contexte où le sortant ne se représente pas, les votants pour la présidence du Parti radical seront les adhérents. La présidence du Parti devra donc se gagner donc au mérite, au projet et à l'équité», précise le communiqué.

«Nulle ambition pour la présidence de l'UDI»

«Deux raisons m'ont amenée à me présenter, poursuit la candidate. D'abord, le souhait de 50 fédérations (sur 100) de notre Parti de me soutenir, appuyées notamment par l'Association des Radicaux historiques et un comité de soutien de 200 personnalités présidé par François Loos, ancien président du Parti radical et Sabine Servan-Schreiber, épouse de Jean-Jacques. (...) Ensuite, ma détermination à incarner le Parti radical. Je veux mieux le faire connaître aux Français grâce à davantage de visibilité. (...) Ne gérant pas -encore- de mandat national ou une grande ville et n'ayant nulle ambition pour la présidence de l'UDI, j'ai une grande disponibilité», insiste Rama Yade.

«A travers ma candidature, je veux enfin montrer à la France que le Parti radical est le parti du Progrès, dont les Radicaux se réclament depuis un siècle», explique-t-elle. Et l'actuelle vice-présidente de l'UDI de préciser: «J'aurai l'occasion, dans les semaines qui viennent, de présenter le projet de ma présidence.»

Avant l'élection du prochain président de l'UDI, l'élection ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 29 avr 2014 à 18:46

    Elle a les dents un peu longues, la Petite ?...:-)))