Partenariat Thales/SES pour l'Internet haut débit dans les avions

le
0
Partenariat Thales/SES pour l'Internet haut débit dans les avions
Partenariat Thales/SES pour l'Internet haut débit dans les avions

Thales et l'opérateur satellitaire SES ont annoncé lundi un partenariat pour la diffusion d'Internet à haut débit à bord des avions de ligne en Amérique à compter de la mi-2017, un marché promis à une forte croissance au cours des prochaines années.Le groupe français offrira aux compagnies aériennes son système "FlytLIVE" à haut débit par satellite (HTS) en bande Ka dès mi-2017 en utilisant deux satellites de SES déjà en orbite, ont annoncé les PDG des deux groupes, Patrice Caine et Karim Michel Sabbagh lors d'une conférence de presse à l'occasion de la World Satellite Business Week à Paris.Un troisième satellite développé par Thales Alenia Space, SES-17, sera ajouté à ce dispositif en 2020. Ce satellite sera basé sur la plateforme Spacebus Neo de Thales. Il couvrira l'Amérique du Nord, du Sud et centrale ainsi que les Caraïbes et l'océan Atlantique."Avec +FlytLIVE+, les passagers pourront profiter de services Internet complets, y compris le streaming vidéo, les jeux, les médias sociaux et la télévision en direct", assure le groupe français.Les deux partenaires n'avancent pas de montant mais rappellent que le trafic régional de passagers aériens doit presque doubler d'ici 2030. Selon Thales, qui équipe déjà 75 compagnies aériennes de son système de divertissement à bord (IFE), un marché sur lequel il s'est imposé comme le numéro deux mondial, les trois-quarts de la flotte aérienne mondiale seront équipés de systèmes de connectivité à bord d'ici 2020.Selon le cabinet Euroconsult, qui organise la World Satellite Business Week, le marché de la connectivité à bord va croître de 23% par an au cours des prochaines années, passant de 700 millions de dollars en 2015 à 5,4 milliards d?ici 2025."Grâce à ce partenariat avec SES et en mettant à profit l'expertise de Thales Alenia Space, nous développons un satellite optimisé pour le marché de l'aviation et de la mobilité", a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant