Parrot: perte nette presque doublée au 2ème trimestre, l'activité drones va être filialisée

le
0
Parrot: perte nette presque doublée au 2ème trimestre, l'activité drones va être filialisée
Parrot: perte nette presque doublée au 2ème trimestre, l'activité drones va être filialisée

Parrot, spécialiste français des produits sans fil de haute technologie, a fait état jeudi d'un quasi doublement de sa perte nette au 2e trimestre, en dépit d'une forte croissance et annoncé son intention de loger ses activités liées aux drones dans une filiale entièrement dédiée.Malgré un chiffre d'affaires en croissance de 33% à 69,2 millions d'euros, tiré par un bond de 189% des ventes de l'activité Drones, qui a compensé une chute anticipée des ventes dans l'automobile, Parrot affiche une perte nette trimestrielle de 4,9 millions d'euros contre un déficit de 2,6 millions un an plus tôt, sous l'effet notamment d'une hausse de certaines catégories de dépenses.Le groupe a par ailleurs dégagé une perte opérationnelle courante quasiment inchangée, à 1,8 million d'euros contre 1,9 million un an plus tôt, et une perte opérationnelle creusée à 3,4 millions contre 1,9 million l'an dernier.Concernant les perspectives, le groupe a confirmé qu'il visait "avant tout une accélération de la croissance en 2015" et "une amélioration progressive de sa rentabilité, de plus en plus sensible par ailleurs, à des effets de saisonnalité".Par divisions, il prévoit notamment une "forte croissance des activités Drones" et "une baisse de l'activité automobile comparable à celle enregistrée en 2014" en attendant l'arrivée de nouveaux produits, et enfin "une reprise de la croissance des objets connectés".Le groupe a par ailleurs annoncé deux initiatives visant à renforcer ses activités dans les drones.Il a signé le 24 juillet un crédit syndiqué de 50 millions d'euros afin "de financer des opérations de croissance externe dans les drones professionnels", et il va loger l'ensemble de ses activités dans les drones (pour le grand public et les professionnels) dans une nouvelle filiale qui y sera entièrement dédiée, et qu'il détiendra à 100%. Cette filiale sera constituée au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant