Parrot : difficile retour sur terre

le
2
Un drone Parrot. (© Parrot)
Un drone Parrot. (© Parrot)

Il y a tout juste un an, Parrot lançait une augmentation de capital d’un montant de 300 millions d’euros afin de financer son développement dans les drones.

Mais les conditions de marché se sont brutalement dégradées. Les pertes s’accumulent et la pression sur les prix de vente des drones grand public a obligé Parrot à poursuivre ses promotions au troisième trimestre, au cours duquel le chiffre d’affaires a chuté de 25%.

Dépenses trop élevées

Après avoir réduit notre conseil à «conserver» le 30 septembre, nous passons à la vente. Le support des 10 euros a été enfoncé et la volatilité prend de l’ampleur. La compétitivité ne va pas diminuer en cette fin d’exercice, bien au contraire, tant les enjeux de la saisonnalité sont cruciaux (Black Friday, Noël).

Dans ce contexte, les dépenses de recherche, de marketing et de production sont encore bien trop élevées pour espérer un retour à la profitabilité nette à moyen terme.

Source


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9163545 il y a 2 semaines

    Depuis cet article Parrot a pris 10%.

  • fquiroga il y a 3 semaines

    ne jamais pis...ser contre le vent!!!!!