Parrainages : les associations de maires partagées

le
0
La proposition de François Bayrou d'un «transfert de parrainages» en faveur de Marine Le Pen provoque des réactions mitigées parmi les élus. Tous s'accordent en revanche à dire que la candidate du FN doit être présente à la présidentielle

Marine Le Pen a de quoi se réjouir. Le débat politique s'est concentré lundi sur la nécessité de sa candidature à la présidentielle, alors que la présidente du Front national affirme depuis plusieurs jours avoir des difficultés à réunir ses 500 parrainages. En toile de fond: la proposition de François Bayrou de réunir les «responsables des grands courants démocratiques» pour lui donner un coup de pouce républicain. Si la classe politique a unanimement condamné sa proposition de «transfert de parrainages», les associations des maires de France se sont montrées plus partagées.

Pour Vanik Berberian, le président de l'Association des maires ruraux de France, «le transfert de parrainages constitue une solution dans la mesure où Marine Le Pen, qui représente un nombre important d'intentions de vote, risque de ne pas être présente dans la course à l'Élysée». «Il faut mesurer le moindre des inconvénients. Et aujourd'hui, je pense que cela en serait un majeur qu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant