Parrainages : le PS a retenu la leçon de 2002

le
3
Les dirigeants socialistes veulent à tout prix éviter la multiplication des candidatures à gauche en 2012.

La consigne était claire. Dans un courrier adressé aux élus du PS, mi-décembre, Martine Aubry, avec l'aval de François Hollande, a fixé la feuille de route en vue de la présidentielle. La même qu'en 2007. «Qu'aucun parrainage d'élu socialiste et républicain ne manque à notre candidat.» Non pas que François Hollande ait un doute sur sa capacité à réunir les 500 signatures nécessaires pour se présenter. Il s'agit en fait d'éviter le soutien à d'autres candidatures. En 2002, certains élus PS avaient accordé leur parrainage à des candidatures concurrentes de celle de Lionel Jospin à gauche. Le PS avait payé cher la dispersion des voix en étant éliminé dès le premier tour.

Coup de force antidémocratique

Pour les petits candidats de gauche, cette lettre relèverait de la menace, voire du coup de force antidémocratique. Avec leurs seuls élus, le Mouvement des citoyens, pour Jean-Pierre Chevènement, le Nouveau Parti anticapitaliste, pour Philippe Poutou, ou Lut

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jean-648 le vendredi 30 déc 2011 à 13:39

    tactique politique leçon apprise avec les derniéres présidentielles- normal.La Marine faudrait relire vos livres d'histoire Allemagne 1936 !!! En général cela finit trés mal, coute trés cher et l'on baigne dans le sang.

  • M1531771 le vendredi 30 déc 2011 à 09:35

    Scandaleux ...tout simplement scandaleux et anti démocratique..mais curieusement pas étonnant de la part d'un parti comme le PS....!!!!

  • M7361806 le vendredi 30 déc 2011 à 09:19

    Tour de vis a l'encontre de ses amis de gauche!