Parmalat rejette en bloc l'offre de rachat de Lactalis

le
0
Le conseil d'administration du groupe italien estime que le prix de l'OPA, fixé à 2,60 euros par action, sous-estime le potentiel du groupe. Lactalis avait fait savoir précédemment qu'il ne comptait pas monter plus haut.

Nouvel épisode dans la bataille opposant Lactalis à Parmalat. Ce mardi, le conseil d'administration du groupe agroalimentaire italien a fait savoir qu'il rejetait l'offre publique de rachat (OPA) du français qui court du 23 mai au 8 juillet. Le conseil «a décidé à l'unanimité que le prix offert ne représente pas la valeur du capital économique de Parmalat dans le cadre d'une prise de contrôle», a indiqué le groupe italien qui avait mandaté la banque américaine Goldman Sachs pour examiner les termes de l'OPA.

Lactalis, qui possède déjà 29% du capital de Parmalat, avait annoncé fin avril son intention de mettre la main sur le reste du capital de la société qu'il ne détient pas. Pour cela, il offre 3,375 milliards d'euros, soit 2,60 euros par titre. C'est ce montant qui est aujourd'hui contesté par le géant italien du lait qui avait fait état jeudi dernier d'un bénéfice net en hausse de 3,1% à 50 millions d'euros au premier trimestre. Pour renforcer son argumen

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant