«Parler des valeurs de la France est un gri-gri»

le
0
INTERVIEW - Le thème des «valeurs de la France», encore repris jeudi soir lors du débat de la primaire PS, revient régulièrement dans les déclarations des responsables politiques, quelle que soit leur famille. «Inutile», selon Daniel Boy, chercheur à Sciences Po.

«Le candidat à la présidentielle de 2012 devra incarner les valeurs de la France». La déclaration est signée Martine Aubry. La candidate à la primaire socialiste, présente jeudi soir sur le plateau de France 2, donnait sa vision du candidat idéal en s'appuyant sur un thème maintes fois repris par les politiques.

Mais, concrètement, quelles sont ces fameuses «valeurs de la France» ? La laïcité ? Les symboles de la République ? Un peu de tout et beaucoup de rien, selon Daniel Boy, chercheur au Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF).

LE FIGARO. - Concrètement, à quoi font référence les responsables politiques lorsqu'ils parlent des «valeurs de la France» ?

Daniel BOY. - Je pense qu'eux-mêmes ne le savent pas vraiment. Lorsque cette déclaration vient de Martine Aubry, j'imagine qu'elle fait notamment référence à la devise de la République (liberté, égalité, fraternité). Mais ce sont des mots universels qui dépassent même le cadre de la sphè

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant