Parler de sexe à son médecin, pas si facile

le
0
Moins d'un Français sur vingt consulte un médecin lorsqu'il est confronté à des difficultés sexuelles.

Curieux paradoxe! Alors que le sexe s'affiche partout et que le secret médical garantit la confidentialité des propos échangés avec le médecin, seuls 5% des Français franchissent le pas et consultent lorsqu'ils sont confrontés à un problème sexuel*.

Première explication: la gêne. Tout ce qui touche à la vie intime est délicat, sensible. Il n'est déjà pas facile de dévoiler son corps à un médecin, alors se mettre à nu à ce point, encore moins! Les réticences viennent parfois aussi du médecin: si on a l'impression que c'est un sujet qui «l'embête», on évite d'en parler. Surtout si on a tenté d'évoquer un problème sexuel et que le médecin nous a maladroitement éconduit. Soyons clair: il n'est pas normal qu'une septuagénaire qui consulte pour un manque de libido se voit répondre qu'à son âge ce n'est pas grave. La santé sexuelle fait partie de la santé globale selon la définition de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle contribue au bien-êt

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant