Parlement européen : les résultats des élections négatifs pour la dette française?

le
5

© P Hertzog AFP
© P Hertzog AFP

(lerevenu.com) - Euroscepticisme. Le 25 mai dernier, les résultats des élections européennes ont permis à un large éventail de partis eurosceptiques des 28 états membres de l'Union européenne de récolter 20% des sièges au Parlement de Strasboug, contre 13% en 2009. Ce fut notamment le cas au Royaume-Uni où le UK Independence Party a viré en tête avec 26,8% des voix, et en France où le Front national à remporté 25% des suffrages devant l'UMP (20%) et le Parti socialiste (14%). Deux autres pays ont consacré des partis eurosceptiques : l'Italie et la Grèce. 

Mais ces résultats n'ont pas les mêmes incidences dans ces différentes zones. Si leur impact est positif pour l'Italie, où le parti du gouvernement actuel de Matteo Renzi a viré en tête, voire neutre sur la situation du Royaume-Uni, il est jugé négatif par Moody's pour la dette de la Grèce et de la France. L'agence de notation estime, en effet, que la montée du Front national dans l'Hexagone accentue le risque de voir le gouvernement socialiste songer à lever le pied sur les efforts budgétaires. Une telle réponse au rejet des électeurs engendrerait des déficits plus importants que ceux autorisés actuellement.

Turbulences en vue ? Bien que le Premier ministre socialiste Manuel Valls ait exclu tout changement de politique économique à la suite des résultats des élections européennes, Moody's pense que la percée du Front national pourrait perturber l'exécution de la feuille de route à cinq

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 le mercredi 4 juin 2014 à 10:00

    Quelles élections ont été profitables aux français depuis 40 ans de fuite en avant! Tant que l'on aura pas dégrossi le millefeuille de ces fonctionnaires politiques français, c'est à dire diviser par 10 le nombre d'élus et la kyrielle de pique-assiettes de fonctionnaires et gratte-papiers qui les accompagnent, pas d'espoir pour la France; cela se saurait si la France était si bien gérée; s'ils ne veulent toujours pas entendre, nous leur ferons bientôt comprendre autrement!

  • dupon666 le mercredi 4 juin 2014 à 07:10

    quelle feuille de route?......la France aurait une feuille de route ecrite par les marchés?

  • olyve54 le mercredi 4 juin 2014 à 06:54

    en gros ils disent que les elections c est du pipo, on se fou des electeurs et de leurs volontés. ...on continue avec les mêmes qui n ont plus aucune legitimité pour que surtout rien ne change....

  • idem12 le mercredi 4 juin 2014 à 06:48

    Ben oui le peuple ne se laisse plus faire face au diktat de la finance alors forcément...

  • idem12 le mercredi 4 juin 2014 à 06:48

    Bne oui le peuple ne se laisse plus faire face au diktat de la fin