Parkings : «Stop à l'inflation tarifaire !»

le
3
Le prix moyen d'une heure de stationnement, toutes tranches de tarification confondues, est passé de 1,90 euro en 2013 à 2,04 euros en 2015, soit une augmentation de 7,4%. (© D. Faget / AFP)
Le prix moyen d'une heure de stationnement, toutes tranches de tarification confondues, est passé de 1,90 euro en 2013 à 2,04 euros en 2015, soit une augmentation de 7,4%. (© D. Faget / AFP)

En comparant, pour 588 parkings dans 183 villes de France métropolitaine, les tarifs de juin 2015 avec les tarifs pratiqués en septembre 2013, juste avant l’adoption de la réforme, l’association de défense des consommateurs met aujourd’hui en lumière l’inacceptable dérapage des prix des parcs de stationnement.

Le prix moyen d’une heure de stationnement, toutes tranches de tarification confondues, est passé de 1,90 euro en 2013 à 2,04 euros en 2015, soit une augmentation de 7,4%, sans aucun rapport avec l’inflation de 0,8% sur la période. «L’approche de l’entrée en vigueur du prix au quart d’heure a été l’occasion, pour les exploitants de parkings, d’une inflation artificielle », déplore l’UFC-Que Choisir. «Ainsi, ceux qui tarifient encore sur des paliers d’une heure ont augmenté leurs prix de 6,8%, sans la moindre justification.»

Ce dérapage tarifaire se constate plus particulièrement pour les 17% de parkings enquêtés qui sont déjà passés à la facturation au quart d’heure. Ceux-ci ont augmenté leur prix à l’heure de 17,9% en moyenne, et même de 25,4% pour les parkings qui étaient auparavant gérés avec une facturation à l’heure !

«Cette hausse exponentielle est d’autant plus choquante que, d’après nos reconstitutions de coûts, une hausse de 5,4% en moyenne est suffisante pour maintenir

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jlgatel le mercredi 1 juil 2015 à 16:21

    quand on vous dis qu'il n'y a pas d'inflation en france, idem pour les mutuelles, les assurances, les loyers, les MP etc

  • danette4 le mercredi 1 juil 2015 à 16:03

    vinci, comme les autoroutes, concession une bouchée de pain et des prix exorbitants. je ne vois pas ou est l'interet de privatiser pour le public??ah si ce gaver encore et toujours

  • M4369955 le mercredi 1 juil 2015 à 15:58

    Vive la privatisation des rues !