Parkings : les règles d'or avant d'investir

le
0
Il est possible d'obtenir un rendement de 5 à 6% pour une place de parking dans les trois plus grandes villes de France. (© Fotolia)
Il est possible d'obtenir un rendement de 5 à 6% pour une place de parking dans les trois plus grandes villes de France. (© Fotolia)

Une mise de départ modeste, peu de frais d’entretien, des contraintes minimales et quasiment pas d’impayés, le tout pour une rentabilité intéressante : dans un marché locatif devenu difficile, l’investissement dans les parkings a de quoi séduire. Certes, la valeur des emplacements a progressé ces dernières années, notamment dans les centres-villes, suivant le sillage du prix de la pierre. Mais il est toujours possible d’acquérir une place de stationnement pour un budget raisonnable.

En plein centre, il faut compter entre 15.000 et 25.000 euros à Lyon ou à Marseille et de 30.000 à 45.000 euros à Paris, mais moitié moins dans les ­arrondissements périphériques. L’idéal pour un premier achat ou pour diversifier son patrimoine.

À la différence d’un studio ou d’une chambre de service, les charges de ­copropriété sont réduites à la portion congrue. Quant à la gestion courante, à moins d’une rotation élevée des locataires, elle n’est pas chronophage. Il est possible d’obtenir un rendement de 5 à 6% dans les trois plus grandes villes de France, une performance bien supérieure à celle d’une location résidentielle. Bref, à l’heure où les placements alternatifs se font rares, le parking s’apparente à un îlot de prospérité. À condition de ne pas acheter les yeux fermés.

1. Achetez de préférence en empruntant

À moins de détenir des liquidités en abondance, il est

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant