Parité : peu de femmes sont hauts fonctionnaires

le
0
Après les entreprises et la vie politique, le prochain combat sur la représentativité des femmes se situe dans la haute fonction publique et les collectivités locales.

La députée UMP Françoise Guegot a remis ce lundi un rapport à Nicolas Sarkozy prônant un quota de 40% de femmes dans les postes de direction dans la fonction publique d'ici à 2017. À défaut, les nominations seraient gelées. Actuellement, les femmes sont en effet largement sous-représentées dans les emplois de direction: féminisée à 51,7%, la fonction publique d'État ne compte que 20,3% de femmes aux postes de direction (moins de 10% de préfets et 11% d'ambassadeurs). Elles sont à ces postes 18% dans la fonction publique territoriale et 40,2% dans les hôpitaux. Cette proposition, soutenue lundi par Georges Tron, secrétaire d'État à la Fonction publique, fait écho à la loi Copé-Zimmermann sur la présence des femmes dans les conseils d'administration. Autre proposition: l'instauration de «chartes de gestion du temps», notamment en évitant les réunions débutant à 18 heures.

Les collectivités territoriales travaillent quant à elles depuis plusieurs années

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant