Parité : «L'UMP doit se remettre en question»

le
0
INTERVIEW - L'ancienne ministre Roselyne Bachelot exhorte son parti à promouvoir davantage la parité dans ses instances.

LE FIGARO. - Le gouvernement «paritaire» de Jean-Marc Ayrault est-il un exemple à suivre?

Roselyne BACHELOT. - La parité, c'est l'un des combats de ma vie! Je ne peux donc qu'être satisfaite de l'égalité hommes-femmes dans le gouvernement Ayrault. Mais ce n'est pas une nouveauté: la parité existait aussi dans le premier gouvernement Fillon. Elle a diminué ensuite, mais nous sommes restées autour de 36% de femmes, ce qui est un très bon taux sous la Ve. Il faudra surveiller l'évolution des carrières sous la gauche. Je note aussi que les vrais postes de pilotage ont été confiés à des hommes, à l'exception de la Justice avec Christiane Taubira et du ministère de la Santé et des Solidarités avec Marisol Touraine. Les autres femmes ont été reléguées dans des ministères aux contours parfois improbables - je pense notamment à la Réussite éducative - comme si l'on avait voulu faire du chiffre.

Comment expliquez-vous que l'UMP soit toujours aussi peu paritaire?...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant