Parité : des mariages forcés dans les départements

le
0
Des binômes -un homme, une femme- seront constitués aux futures élections des conseillers généraux.

Chambardement en vue chez les élus locaux. Le gouvernement veut instituer la parité dans les assemblées départementales, qui ne comptent actuellement que 13,5 % de femmes. À cette fin, l'Élysée entend diviser par deux le nombre de cantons. Dans les «supercantons» ainsi créés, les électeurs devront, au moyen d'un seul bulletin, désigner - au scrutin majoritaire à deux tours - non plus un élu, mais deux. Et un de ces deux élus devra obligatoirement être une femme. Tel est l'objet du projet de loi défendu cette semaine au Sénat par le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, et qui suscite l'opposition de la droite, du centre et des communistes, ainsi que les réserves des radicaux de gauche.

Chaque candidat aux cantonales devra donc constituer un binôme avec un candidat du sexe opposé. En cas de victoire, ledit binôme remportera les deux sièges à pourvoir dans...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant