Paris : une spectatrice au visage voilé invitée à quitter l'Opéra

le
12
Paris : une spectatrice au visage voilé invitée à quitter l'Opéra
Paris : une spectatrice au visage voilé invitée à quitter l'Opéra

L'Opéra de Paris a invité une spectatrice au visage voilé à quitter les lieux en pleine représentation, début octobre, révèle ce dimanche le site Metronews.fr. L'incident - une première - s'est produit vendredi 3 octobre à l'Opéra Bastille lorsque lors d'une représentation de «La Traviata». L'opéra avait déjà commencé lorsque le visage voilé d'une femme assise au premier rang a été repéré par les écrans de contrôle ainsi que par des choristes, rapporte Jean-Philippe Thiellay a expliqué le directeur adjoint de l'Opéra de Paris.

Assise juste derrière le chef d'orchestre, la femme, au cou et cheveux couverts, avait un voile clair lui couvrant aussi la bouche et le nez.. «On m'a alerté au cours du deuxième acte», a précisé Jean-Philippe Thiellay, rappelant que la loi de 2011 interdit de se masquer le visage dans l'espace public. «Certains choristes ont indiqué qu'ils ne voulaient pas chanter» si une solution n'était pas trouvée, a-t-il raconté.

«Découvrir son visage ou quitter la salle»

Lors d'une pause musicale, un contrôleur est allé voir la spectatrice et son compagnon - des touristes du Golfe, selon Metronews. Le contrôleur «lui a dit qu'il y avait en France une interdiction de cette nature, lui a demandé soit de découvrir son visage, soit de quitter la salle. Le monsieur a demandé à la dame de se lever, ils sont sortis. Cela a duré peu de temps, ça s'est passé de manière fluide, il n'y a eu aucun incident», a précisé M. Thiellay.

«Ce n'est jamais très agréable de demander à quelqu'un de sortir d'une salle de spectacle, où en principe on parle d'ouverture et de compréhension. Mais là, il y avait une méconnaissance de la loi, et soit cette dame la respectait, soit elle sortait», a-t-il dit, tout en ajoutant que cette spectatrice «était venue de bonne foi».

Le ministère de la Culture va rappeler les consignes

Le ministère de la Culture a indiqué de son côté qu'une note ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • v.sasoon le lundi 20 oct 2014 à 18:50

    http://www.vineyardsaker.fr/2014/10/20/recolte-dorganes-en-ukraine-revelations-troublantes/

  • mlaure13 le lundi 20 oct 2014 à 18:19

    Il faut redonner une virginité à nos institutions, et pourfendre énergiquement toutes les dérives sectaires et corporatives, qui sont la source d’une désespérance profonde de la population, et qui projettent le Pays dans un marasme sans fond !...La Veuve Guillotin piaffe d’impatience et sa vengeance sera terrible… Il lui faudra des océans de s//ang !!!...

  • m.bouil4 le lundi 20 oct 2014 à 12:12

    La gare de l'Est ne fonctionne pas au même régime que l'Opéra Bastille, et c'est bien dommage

  • M4484897 le lundi 20 oct 2014 à 11:58

    ils ont bien dû passer par la billetterie ou au moins au contrôle des tickets et personne ne leur à rien dit a ce moment? a l'aéroport non plus? le temps de réaction était suffisant pour une action plus dramatique

  • newwin le lundi 20 oct 2014 à 11:47

    honteux ces gens qui bafouent les lois de la république

  • bordo le lundi 20 oct 2014 à 11:34

    Ou bien un Turc en Italie... ? Parce que l'Italienne à Alger, çà paraît difficile.

  • brinon1 le lundi 20 oct 2014 à 11:33

    qu'ils aillent voir la Traviata en Italie peut être ?

  • KAFKA016 le lundi 20 oct 2014 à 11:32

    La loi n'est pas appliquée avec la meme determination à Nanterre ou Sarcelle....

  • dotcom1 le lundi 20 oct 2014 à 11:26

    Oon va écrire un article à chaque fois qu'on fait appliquer la loi?

  • frk987 le lundi 20 oct 2014 à 11:17

    Politicards, vous avez crée des ghettos, des zones de non droit...alors certes à l'Opéra Bastille ça fait désordre, car vous risquez d'être présents.