Paris: un vent d'optimisme a soufflé depuis l'Italie.

le
0

(CercleFinance.com) - Paris finit en hausse, mais sur un score symbolique de +0,22% (à 4.312,6Pts) et dans des volumes encore plus symboliques de 2,65MdsE (qui succèdent à un très maigre 2,9MdsE vendredi).

A l'exception d'une incursion initiale dans le rouge (-1%) avec un bref test des 4.263Pts, les acheteurs ont totalement maitrisé les échanges de 9H35 à 17H35.

Mais tout s'est joué au sein d'un étroit corridor 4.315/4.335, comme si personne n'avait réellement eu envie de 'payer' l'espoir d'une résolution du problème des mauvaises créances qui pèse sur le système financier italien.

Les places européennes ont manifesté leur soulagement en début de matinée avant de tempérer un peu leur enthousiasme: si l'euro-Stoxx50 affiche +0,45, ce score a été largement 'gonflé' par les +1,25% de Milan où +0,85% de Madrid.

Outre-Manche, Londres a re-basculé en territoire négatif en fin de séance et le FT-100 s'effrite de -0,07%.

En Italie, les banques flambent de +5 à +11% (Banca Popolare +12,3%, BMPS +10% et Ubi Banca +8,2% s'imposent en tête du Mib-30) sur l'espoir d'une solution au problème des 360MdsE de créance douteuses (recapitalisation de certaines banques, création d'une 'bad bank', appui sans faille de la banque centrale...).

A Wall Street, plus rien ne bouge depuis 17H: à mi-séance les indices US avancent de +0,25% ('S&P') à +0,4% (Nasdaq).

Ils évoluent à 2 ou 3% de leurs records absolus alors que les bénéfices attendus au T1 pourraient se situer 9% en-deçà de leurs niveaux de janvier/mars 2015).

Le point d'orgue de ce lundi, ce sera la publication vers 22H05 des comptes trimestriels d'Alcoa, qui inaugurera ce soir la saison des résultats américains.

Ceux de JPMorgan, Bank of America et Citigroup seront dévoilés dans les jours à venir, tout comme les comptes de LVMH, Tesco, Unilever, Nestlé ou encore Carrefour de ce côté-ci de l'Atlantique.

A noter la fragilité du Dollar qui poursuit son repli vers 1,143/E, ce qui entraine une hausse symétrique du pétrole qui grimpe de +1,7% à 40,3$ sur le NYMEX.

De leur côté, les valeurs financières et télécoms cotées à Paris, très à la peine au cours des dernières séances, débutent la semaine du bon pied. AXA a pris +1,3%, Crédit Agricole et Société Générale +1%.

Mais c'est Carrefour qui s'impose en tête du classement avec +2,7%, devant Peugeot et Accor +1, 6% à +1,7%.

Numericable-SFR grimpe également de 2,3% environ sur le SBF 120.

Alors que Vivendi est pratiquement stable dans le sillage de l'annonce d'un accord stratégique avec Mediaset, le titre Scor avance quant à lui de 1,8% alors que l'assureur mutualiste Covéa a procédé à l'acquisition de titres représentant plus de 5,6% du capital du groupe, ce qui porte sa participation à près de 7,7%.

Enfin, Archos décroche de 5,3% après avoir fait état d'une croissance de 15% de ses ventes au premier trimestre, à comparer avec 20% de hausse de l'activité en 2015.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant