Paris : un parent d'élève frappe un lycéen avec un extincteur

le
11
Les élèves du lycée Montaigne manifestent depuis plusieurs jours contre les violences policières.
Les élèves du lycée Montaigne manifestent depuis plusieurs jours contre les violences policières.

La tension monte au lycée Montaigne, à Paris. À en croire Le Figaro, un parent d'élève a frappé un élève de l'établissement avec un extincteur, ce vendredi matin. Le lycée du 6e arrondissement de la capitale a été bloqué plusieurs fois ces derniers jours. Les élèves manifestent contre les violences policières, après la mort du jeune militant, Rémi Fraisse."D'après des témoignages de lycéens recueillis sur place, des échauffourées auraient eu lieu entre élèves bloqueurs et parents d'élèves. Un jeune a même reçu un violent coup d'extincteur derrière la tête de la part de l'un d'eux", précise le quotidien. Les bloqueurs "ont lancé des pétards et des oeufs sur les parents d'élèves et l'administration" racontent des lycéens au journal.Un hématome derrière l'oreilleL'adolescent, 16 ans, venu du lycée Lavoisier, a été emmené à l'hôpital Cochin. "Le gamin était sonné", selon un parent d'élève, cité par Le Parisien. Il souffre d'un hématome derrière l'oreille gauche, mais son état de santé n'est pas préoccupant, souligne le quotidien.Quant au parent d'élève qui a asséné le coup, il n'est pas connu des services de police. Après l'agression, l'homme s'est présenté de lui-même au commissariat du 6e pour porter plainte. Et pour cause : "Il estime avoir été agressé en premier lieu alors qu'il accompagnait son enfant en cours", précise Le Figaro. Selon ses dires, il aurait reçu des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le samedi 15 nov 2014 à 12:13

    .../...Après quoi, j'ai planté un mât avec un drapeau du Pakistan, Puis, sur la façade de la maison, j'ai étalé un drapeau du nouvel État Islamique. Depuis ce jour, la Police spéciale d’intervention surveille ma demeure...et je me sent en pleine sécurité !...:-)))

  • mlaure13 le samedi 15 nov 2014 à 12:11

    Il y a qqs jours, j'ai débranché les caméras cachées de ma demeure. Puis, je me suis désabonné du système d'alarme relié au service des pompiers et à la police locale: une assez bonne économie ! Dans le même esprit, je me suis désaffilié de l'association locale des 'voisins vigilants'.

  • M8252219 le samedi 15 nov 2014 à 11:24

    c'est le bor/del si tout les personnes en désaccord sur un sujet ou un autre se permettent de bloquer les écoles,lycées ou universités,

  • birmon le samedi 15 nov 2014 à 11:17

    Je réclame la liberté de recevoir l'enseignement pour les lycéens. Les contribuables ne payent - ils - pas assez cher pour cela?

  • jyth01 le samedi 15 nov 2014 à 10:43

    Le mythe du bon sauvage de Rousseau, aura fait des dégâts irrémédiables semble-t-il.Il faudrait apprendre aux socialistes et autres benêts de gauche à faire la distinction entre la perfection (qui n'existe pas dans l'univers) et la réalité de la vie en société

  • pierry5 le samedi 15 nov 2014 à 10:29

    De mon temps on allait au lycée pour apprendre et parfois ceux qui voulaient étudier devait se battre pour y aller, les conditions financières des parents n'étaient pas des meilleures. Maintenant on va au lycée pour casser. Heureusement que ce n'est pas une généralité.

  • .jpeg le samedi 15 nov 2014 à 10:05

    La déclaration du père semble cohérente sur son agression à la neige carbonique (essayez donc de lancer un extincteur plein pesant environ 5 kg) mais cela n'empêchera pas que ce soit lui qui sera emm....

  • M8129092 le samedi 15 nov 2014 à 10:03

    mais que fait la police pour disperser ces manifestants qui n'ont pas l'autorisation de manifester,la gôche bien pensante va plaindre ce gentil gamin

  • M2496916 le samedi 15 nov 2014 à 09:50

    Effectivement, il faut savoir lire... et écrire aussi... et meme relire pour comprendre...

  • M4189758 le samedi 15 nov 2014 à 08:05

    JPi - Il faut savoir lire :"Il estime avoir été agressé en premier lieu alors qu'il accompagnait son enfant en cours" . Voilà ce qu'il faisdait là. Et aussi reconnaitre la violence de certains lycéens qui n'a rien à envier à celle de certains gardiens de l'ordre.