Paris: un marché toujours très volatil, -4,4% sur la semaine

le
0

(CercleFinance.com) - Le marché reste très volatil et le CAC 40 est en léger recul en milieu d'après-midi. Il pourrait cependant terminer la semaine sur une note positive.

Peu avant 16h, l'indice phare est donc repassé dans le rouge et lâche environ 0,2% à 4.221 points. Il accuse désormais une baisse de l'ordre de 4,4% depuis lundi et a perdu près de 9% depuis le 1er janvier.

'A très court terme, la première résistance à franchir est à 4.330 points et le premier support est à 4177 points', estimaient ce matin les équipes de Barclays Bourse.

Principal indicateur macroéconomique du jour, les chiffres mensuels de l'emploi américain se sont révélés très décevants. Le Département du Travail n'a ainsi dénombré que 151.000 créations de postes non agricoles le mois dernier, alors que les économistes en prévoyaient en moyenne 190.000.

Le taux de chômage a toutefois reculé de 0,1 point à 4,9%, alors que le consensus visait une stabilité à 5%.

Reste que le secteur privé n'a généré que 158.000 emplois, un niveau bien inférieur aux 205.000 annoncées il y a deux jours par le cabinet ADP.

Cette donnée inférieure aux prévisions pourrait achever de convaincre la Fed de temporiser dans l'optique d'un relèvement de ses taux directeurs.

Le déficit commercial américain s'est, lui, creusé de 2,7% en rythme séquentiel à 43,4 milliards de dollars en décembre, un niveau grosso modo conforme à la prévision moyenne des analystes et après - 42,2 milliards le mois précédent (chiffre révisé de - 42,4 milliards de dollars).

Du côté des données européennes, les commandes à l'industrie en Allemagne ont reculé de 0,7% ce même mois près une hausse de 1,5% en novembre, un repli qui ne pèse cependant pas sur la tendance.

Concernant les valeurs, le titre BNP Paribas s'adjuge 3,1% après avoir dévoilé un bénéfice net en baisse de 52% au quatrième trimestre et annoncé une restructuration de sa banque de financement et d'investissement (CIB) afin de faire face aux nouvelles contraintes réglementaires en Europe.

Le titre Vinci progresse pour sa part de 1,5%, les investisseurs saluant un résultat opérationnel en hausse de 4,2% à 3,8 milliards d'euros sur l'exercice 2015.

A contrario, ArcelorMittal décroche de 6,6% après l'annonce d'une perte nette de 7,9 milliards de dollars pour l'ensemble de 2015, dont 4,8 milliards de dollars uniquement dus à des dépréciations d'actifs.

Enfin, sur le SBF 120, Genfit cède 2% dans le sillage de la publication d'une perte nette de 17,1 millions d'euros au titre de 2015.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant