Paris tout-puissant, l'OM et Lyon impuissants

le
0
Paris tout-puissant, l'OM et Lyon impuissants
Paris tout-puissant, l'OM et Lyon impuissants

Ce week-end a été plus que banal pour les "grosses écuries" de Ligue 1. Le PSG s'est baladé, Monaco a assuré, Marseille n'a pas gagné au Vélodrome et Lyon a trébuché. Pour le reste, on a eu le droit à un samedi soir de folie grâce à Angers, Montpellier, Lorient et Guingamp.

L'analyse définitive du week-end : Zlatan doit absolument rester en Ligue 1


21 matchs, 23 buts, 10 passes décisives. Voilà les statistiques folles de Zlatan Ibrahimovic cette saison. Si le PSG est aussi ultra-dominateur, il le doit en grande partie à son attaquant de pointe. Et ce week-end, le Suédois a encore fait étalage de tout son talent en claquant deux buts et en délivrant une passe décisive à Edinson Cavani, alors que la question de sa prolongation enflamme les conférences de presse de Laurent Blanc. Presque décrié en fin de saison dernière, le Z a complètement remis les pendules à l'heure. Jamais un joueur de foot n'aura autant marquer le championnat de France. Nul doute que s'il part en fin de saison, le PSG aura besoin d'un sacré temps d'adaptation pour se remettre à jouer sans lui. A 34 ans, Zlatan est bien loin d'avoir encore tout donné au PSG. Pour le bien de Paris et de la Ligue 1, ce serait une bonne idée pour Nasser de retenir Ibrahimovic au moins une année de plus. Ça ne fera de mal à personne. A part aux défenseurs du championnat de France.

Paris et Zlatan brisent des Reims

La polémique de la machine à café : Le SCO a-t-il réellement assuré son maintien ?


La question aurait pu paraître incongrue il y a quelques semaines, tant le début de saison d'Angers a été fantastique. Et même si le SCO semble avoir assuré la plus grosse part du boulot avec ses 37 points, la très mauvaise série actuelle est inquiétante. Sur les neuf derniers matchs, Angers a perdu sept fois. Bref, le SCO semble en perte de vitesse, à cause du nombre incroyable d'absences (suspensions et blessures) et de la perte de réussite et de réalisme. Alors certes, Angers n'est qu'à cinq points de la fameuse barre des 42 points, et a encore dix matchs pour l'atteindre. Mais dans une Ligue 1 qui n'a jamais été autant resserrée, il ne serait pas étonnant qu'il faille aller au-delà pour assurer son maintien dans l'élite. Et puis, même si le SCO est actuellement huitième, il ne possède que neuf points d'avance sur la zone de relégation. Dans un championnat…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant