Paris: toujours en repli après des données US très mitigées.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris demeure en territoire négatif ce jeudi, journée dense sur le plan macroéconomique.

Peu après 16h00, le CAC 40 se replie en effet de près de 0,7% environ à 4.393 points.

Si les indices PMI publiés ce matin dans la zone euro, une nouvelle fois décevants (le composite qui mesure l'activité globale est ressorti à 53 points en estimation finale, en hausse de 0,3 point par rapport à l'estimation flash, mais à son plus bas niveau depuis janvier 2015), renforcent la thèse de nouvelles mesures de soutien à l'économie de la BCE, bon nombre de professionnels continuent sur la stratégie qui sera adoptée par la Fed dans deux semaines.

'Une poignée de spécialistes en valeurs du Trésor ('primary dealers') dont nous ne faisons pas partie appellent à une hausse de taux de la Fed le 16 mars', relataient ce matin les stratèges de Société Générale.

'Cela secouerait les marchés, mais le vice-directeur général de la BRI Hervé Hannoun ne désapprouverait pas', joute la banque française. 'La Fed aura-t-elle la volonté et le courage de réclamer le droit de surprendre?', s'interroge-t-elle, et les investisseurs avec elle.

En attendant la prochaine réunion de la réserve fédérale américaine, les ventes au détail ont progressé de 0,4% dans la zone euro, alors que les économistes tablaient sur une hausse de seulement 0,1%, après +0,3% le mois précédent, a-t-on appris en fin de matinée.

Outre-Atlantique, le Département du Travail a comptabilisé 278.000 nouveaux inscrits hebdomadaires au chômage lors de la semaine close le 27 février, soit 6.000 de plus qu'au précédent pointage (chiffre non révisé). Les économistes étaient plus optimistes, tablant au contraire sur un recul autour de 270.000 en moyenne.

La productivité non-agricole aux Etats-Unis n'a en revanche reculé 'que' de 2,2% en rythme annualisé au quatrième trimestre 2015, selon le Département du Travail qui l'avait annoncé en baisse de 3% en estimation préliminaire, et alors que le consensus attendait une baisse de 3,3% en donnée révisée.

La croissance de l'activité dans le secteur des services américain a de son côté poursuivi son ralentissement au mois de février. L'indice ISM qui la mesure est en effet revenu à 53,4 le mois dernier, après 53,5 en janvier, mais les économistes prévoyaient en moyenne un chiffre de 53.

Quant aux commandes nouvelles reçues par les entreprises industrielles américaines, elles sont reparties à la hausse en janvier, a fait savoir le Département du Commerce. Après avoir reculé de 0,7% en novembre et de 2,9% le mois suivant, elles ont ainsi progressé de 1,6%. Pour autant, cette hausse est inférieure à la prévision moyenne des économistes de 2%.

Concernant les valeurs, Zodiac Aerospace, qui avait lourdement chuté la semaine passée sur fond de nouveau profit warning, grimpe de 3,9% grâce à un relèvement de recommandation des analystes de J.P. Morgan.

Arkema avance pour sa part de 8,2% après avoir dévoilé un résultat opérationnel (Ebitda) sensiblement au-dessus de l'objectif annuel et annoncé un dividende en hausse à 1,9 euro par action au titre de 2015.

Enfin, le titre JCDecaux progresse, lui, de 3,6% dans le sillage de l'annonce par le numéro un mondial de la communication extérieure d'un résultat net part du groupe en augmentation de 20,4% à 233,9 millions d'euros.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant