Paris tente de disputer à Berlin le leadership européen

le
0
Depuis le 6 mai, le couple franco-allemand n'avance plus main dans la main mais front contre front.

Sur un point au moins, Hollande et Merkel devaient pouvoir s'entendre et se réjouir: le prix Nobel de la paix accordé à l'Union européenne! Pour le reste, si un accord semblait se profiler au Conseil européen dans la nuit de jeudi à vendredi, les positions initiales s'étaient tendues entre le président français et la chancelière allemande. François Hollande voudrait être celui qui porte cette solution à la crise. Hors de question de laisser la chancelière allemande continuer de dicter ses règles budgétaires. Quelques jours après le vote compliqué du traité européen par le Parlement, le chef de l'État veut montrer à son opinion qu'un nouveau chapitre peut s'écrire.

Depuis le 6 mai, le couple franco-allemand n'avance plus main dans la main mais front contre front. À l'issue de leur entretien bilatéral, dans l'après-midi, Hollande et Merkel affichaient des visages fermés. La discussion a été «constructive», assurait cependant un conseiller du président. Mal

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant