Paris suspects : Premier revers pour la défense des Karabatic

le
0
Paris suspects : Premier revers pour la défense des Karabatic
Paris suspects : Premier revers pour la défense des Karabatic

La première journée du procès des paris suspects en handball a vu le premier axe de défense des frères Karabatic rejeté en bloc par le tribunal de Montpellier.

Le procès de l’affaire des paris suspects sur un match de handball présumé truqué débute mal pour les frères Karabatic. Prévenus les plus médiatiques parmi les seize personnes soupçonnées d’escroquerie ou complicité d’escroquerie, Nikola et Luka Karabatic étaient présents à Montpellier lundi, pour le premier jour de procès sur les soupçons de trucage du match Cesson-Montpellier en 2012. L'affaire avait éclaté le 16 mai 2012 après une plainte de la Française des Jeux : le 12 mai à midi, 102 300€ avaient été misés sur le fait que le club de Cesson mène au score contre Montpellier à la mi-temps d’un match de première division. Un montant exorbitant anormal au regard des sommes habituellement jouées dans le handball.

Les compagnes Karabatic interrogées ce mardi

Mais lundi, les avocats des frères Karabatic se sont contentés de demander le renvoi de l’affaire, dénonçant une procédure entachée de nombreuses nullités. « Tout ça est un faux débat, qui consiste à dire que ce procès ne doit pas avoir lieu. Si, ce procès doit avoir lieu ! », a rétorqué lancé le procureur de la République, suivi par le président Paul Baudoin qui a décidé de rejeter toutes les demandes des avocats de la défense. Le procès doit se pousuivre ce mardi avec les auditions des compagnes des deux internationaux tricolores, dont le rôle aurait été central dans cette affaire. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant