Paris suspects : N.Karabatic s'en prend aux experts

le
0
Paris suspects : N.Karabatic s'en prend aux experts
Paris suspects : N.Karabatic s'en prend aux experts

Nikola Karabatic, qui comparaît depuis lundi devant le tribunal correctionnel de Montpellier dans l'affaire des paris suspects autour d'un match présumé truqué entre Cesson et Montpellier le 12 mai 2012, s'en est pris aux experts intervenus dans l'enquête judiciaire.

« J'aurais aimé que le match soit expertisé par de vrais spécialistes, un entraîneur ou des joueurs de haut niveau », a déclaré à la barre Nikola Karabatic, qui nie avoir parié et conteste le trucage du match. Les deux experts, l'ancien arbitre et docteur en Staps Nordine Lazaar, et le professeur agrégé d'EPS, Johann Rage, venus défendre leur rapport avançaient alors « beaucoup d'éléments qui entretiennent la suspicion », admettant toutefois ne pas avoir « la certitude à 100 % que le match a été truqué ».

Karabatic de nouveau à la barre

Dénonçant une expertise « trop partial », le handballeur avait ainsi demandé à venir à la barre afin de démontrer « que le handball n'est pas un sport de statistiques » et que « se dire expert du handball, ce n'est pas facile ». Visiblement très remonté, le champion olympique, du monde et d'Europe en titre, a ensuite tenté de démontrer que les carences des Montpelliérains lors du fameux match de 2012 était possiblement dues à l'absence d'un gaucher au poste d'arrière-droit ou à la position de certains joueurs à des postes qui n’étaient pas les leurs du fait des nombreuses absences.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant