Paris:sursaut classique pour les '3 sorcières', $ sous 1,12E

le
0

(CercleFinance.com) - Le CAC 40 a bénéficié d'un ultime coup de pouce à 17H35, ce qui lui permet d'afficher +0,65% et un score de 5.324: du coup, la perte hebdomadaire est ramenée à -1,5% et l'indice en termine presque 100Pts au-dessus du seuil de rupture potentielle de la tendance haussière (5.235Pts) testé la veille.

La véritable surprise ne vient pas du rebond du CAC ou de l'Euro-Stoxx50 (+0,7% à 3.587) mais de la singulière étroitesse des volumes pour une séance des '3 sorcières', avec 4,4MdsE échangés seulement.

Presque une 'séance normale'... dont il faudrait retrancher un bon tiers pour découvrir le niveau de l'activité réelle, hors arbitrages techniques du '3ème vendredi' qui marque le basculement sur l'échéance juin.

Avec moins de 3MdsE d'échanges réels, il n'y a donc pas eu de vague de 'rachat à bon compte', la prudence continue de prévaloir dans l'attente de prochains développements dans le conflit qui oppose Donald Trump à l'establishment, la presse, une partie du Congrès et des agences de renseignement (ça fait effectivement beaucoup).

Un analyste déclare que 'l'incertitude tourbillonnaire sur l'avenir politique du président américain provoque un mouvement baissier général sur les actions'.

En l'absence d'indicateur notable ce vendredi, un rebond technique supplémentaire de Wall Street se dessine et le Dow Jones, le S&P500 et le Nasdaq affichent tous les trois +0,8% à la mi-journée.

Le Nasdaq +0,7% vient de renouer avec les 6.100Pts (à 6.105) et limite son repli hebdo à -1% environ: on est loin d'une alerte sérieuse à la baisse même si -2,6% ont fait forte impression mercredi... la sérénité revient.

C'est en réalité le marché des changes qui crée l'évènement puisque la monnaie unique prend en effet quasiment 0,9% face au dollar et teste les 1,12000, débordant son précédent plu hauts annuel (testés mercredi vers 1,118$): l'Euro aura ainsi grimpé de +2,5% cette semaine face au billet vert, une se ses plus fortes progression depuis 11 mois.

Sa faiblesse entraine une hausse symétrique du baril de 'WTI' qui affiche +2% et refranchit le palier psychologique des 50$ à New York (à 50,3$).

Enfin, concernant les valeurs, le CAC a bénéficié de l'impulsion des valeurs bancaires avec BNP-Paribas +2%, Sté Générale +2,5%.

Accor (+0,2%) a annoncé l'approbation par son conseil d'administration de la mise en oeuvre de la filialisation interne de son activité HotelInvest, qui exploitera 960 hôtels et emploiera environ 40.000 personnes dans 26 pays.

A l'occasion d'un séminaire investisseurs à Evian, Danone (+1,3% après -2,8% la veille) a de son côté précisé ses objectifs financiers pour 2020, dont une croissance globale des ventes en données comparables comprise entre 4 et 5% et une marge opérationnelle courante supérieure à 16%.

Bonne nouvelle également pour Aperam (+3,2%), très bien orienté ce vendredi sur fond d'amélioration de sa notation d'émetteur à long terme à 'Investment Grade' par Standard & Poor's. La notation du spécialiste de l'acier s'établit ainsi à 'BBB-', avec des perspectives 'stables', chez la célèbre agence de notation.

A noter: aucun repli supérieur à 1% au sein du SBF-120 (Iliad perd au pire -0,9%).

Au sein du SRD, Recylex chute de -13,6% à la reprise des cotations, suspendues depuis le 8 février dernier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant