Paris: surperforme largement W-Street qui finit assez mitigé

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris (+1,5% à 5.196) n'a cessé de conforter sa hausse au fil des heures, jusqu'à tester les 5.200 à quelques minutes de la clôture.

Une belle hausse mais des volumes anodins (3,6MsdE) pour une 1ère séance de 3ème trimestre et de second semestre.

Les places européennes (+1,45% 3.492) ont profité de la vigueur de Wall Street qui entamait bien la seconde partie de l'année (+0,9% pour le Dow Jones à 21.550 vers 16H) en cette séance écourtée.

Le diagnostic est un peu moins positif à la clôture (survenue à 19H en cette veille de journée du 4 juillet, soit Independance Day aux Etats Unis) puisque le Dow jones se contente de +0,6%, le 'S&P' de +0,25%, et le Nasdaq fait bande à part, affichant un repli de -0,5% à 6.110Pts.

Les chiffres US du jour alternent le très bon et le médiocre: l'ISM manufacturier aux Etats Unis grimpe de près de +3Pts à 57,8 contre 54,9 en mai (score nettement supérieur au consensus de 55,1.)

Les dépenses de construction en revanche ont stagné en mai, selon le département du Commerce : les opérateurs s'attendaient à une légère progression, alors que le rythme annuel ressort à +4,5%.

'Comme presque tous les ans, le pétrole et le risque politique seront susceptibles de créer des remous brusques sur les indices', avertissent pour leur part les équipes de Saxo Banque.

De leur point de vue, 'le principal danger concerne un accroissement des tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord après la mort du citoyen américain Otto Warmbier (qui a été emprisonné en Corée du Nord pendant 18 mois)'.

Ce matin, l'indice PMI manufacturier IHS Markit pour l'industrie dans l'Eurozone s'est établi à 57,4 en juin, soit une hausse de 0,4 point en données séquentielles et un niveau supérieur à sa dernière estimation flash (57,3). En Allemagne, le PMI se hisse vers 56,5, au plus haut depuis 6 ans.

Les chiffres du chômage dans l'eurozone au titre du mois de mai sont ressortis inchangés à 9,3%.

Emmanuel Macron a prononcé un discours fleuve durant 1 heure et demi devant le Congrès réuni à Versailles : il envisage de soumettre le projet d'une réduction de 1/3 du nombre des parlementaires (députés + sénateurs) et l'introduction d'une dose de proportionnelle.

Sur le marché des changes, l'euro abandonne plus de 0,5% face au dollar à 1,1370, tandis que le baril de Brent prend 1,3% à 46,8$ sur le NYMEX.

Enfin, du côté des valeurs, Total (+2%) doit signer aujourd'hui avec l'Iran un accord pour une nouvelle phase d'exploitation du gisement de gaz naturel de South Pars (attention à la réactivation des sanctions américaines contre Téhéran), un projet à 4,8MdsE qui sera mené conjointement par Total et un géant chinois.

Le leader du CAC40 fut Peugeot avec +3,3% alors que le comité des constructeurs double son estimation des ventes de +2 à +4% en 2017.

Technip-FMC, aux valeurs étrangères s'envole de +3,7% grâce au pétrole qui bénéficie de l'annonce de l'arrêt de la production sur plusieurs puits de 'shale oil').

Vivendi (+1,2%) a de son côté acquis ce lundi, au prix de 9,25 euros par action, la participation de 59,2% détenue par le Groupe Bolloré dans Havas, conformément à l'accord signé le 6 juin et à la suite de l'autorisation des autorités de concurrence concernées.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant