Paris: succession de contrepieds, détente des taux bienvenue

le
0

(CercleFinance.com) - Grâce à une spectaculaire détente des taux cet après-midi (l'OAT 2027 revenant de 1,103% vers 1,002%), le marché parisien est parvenu s'extraire de la zone rouge (4.734 au plus bas vers 16H) pour clôturer sur un gain de +0,26% à 4.766Pts, ce qui préserve le support des 4.750, menacé durant plus d'une heure en fin d'après-midi.

La séance a été volatile : le CAC40 affichait une hausse de +0,8% en fin de matinée mais entamait vers 12H30 une consolidation durant plus de 2 heures qui atteindra -0,4% (à 4.734Pts, nouveau plancher annuel).

Mais l'indice CAC a repris sans forcer +22Pts dans la foulée, sans rencontrer d'opposition.

Même scénario sur l'Euro-Stoxx50 -en hausse de +0,5% vers midi- et qui était repassé dans le rouge vers 14H pour afficher jusqu'à -0,7% avant de se redresser vers 3.238 et sauver le support des 3.235Pts.

Les marchés d'actions américains ont rouvert en repli (-0,25% en moyenne) après avoir aligné hier une nouvelle cascade de records absolus, mais les investisseurs affichent un manque de conviction évident selon les observateurs.

Le Dow Jones reperd -0,2%, le S&P500 et le Nasdaq sont revenus à l'équilibre à la mi-séance, de nouveaux records ne sont plus exclus d'ici 22H si la lente remontée des cours se poursuit.

'La séance du 07/02 a encore été marquée par une volatilité très basse, avec des indices Dow Jones et S&P 500 qui ont évolué dans des bornes de respectivement neuf et 87 points', ont observé les équipes d'IG, selon lesquelles cette configuration est idéale 'pour les investisseurs de long terme qui préfèrent éviter les retournements intraday, mais évidemment très (frustrante) pour les traders de court terme'.

Pas d'indicateurs notables aujourd'hui, mais sur le marché des changes, l'euro cède 0,2% environ face au dollar à 1,0660, le baril de WTI se replie vers 51,8$ après la publication des stocks hebdomadaires de 'brut' qui ressortent en forte hausse de +13,8Mns de barils (après +6,5Mns de baril fin janvier, une hausse de plus de 20Mns de barils en 15 jours c'est énorme), les stocks de fioul ressortent en revanche inchangés.

Concernant les valeurs, Vinci (+4,3%) reste largement en tête de l'indice phare au lendemain de comptes annuels probants, avec une hausse significative de la profitabilité (résultat net part du groupe en progression de 16,2% par rapport à 2015, bénéfice opérationnel courant en augmentation de 10%), en sus de perspectives optimistes pour 2017.

Sanofi s'adjuge de son côté environ +1% malgré des comptes annuels en léger retrait. Le géant pharmaceutique français a toutefois indiqué rester en bonne voie pour réaliser au moins 1,5 milliard d'euros d'économies d'ici 2018.

Les grands gagnants du jour sont Veolia (+3,6%, porté par la détente des taux) et Danone avec +2,4%.

Inversement Hermès lâche -1,8% bien que le chiffre d'affaire ait enfin franchi la barre des 5MdsE... mais les analystes s'attendaient à des profits plus impressionnants.

Les financières demeurent quant à elles restent à la peine au lendemain des comptes du quatrième trimestre de BNP Paribas, qui étaient ressortis sous les attentes. Le titre de la première banque française abandonne 1,9%, Crédit Agricole lâche -2,3%, Sté Générale affiche -2,1.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant