Paris sportifs : le coup de poker gagnant pour Winamax

le
0
Paris sportifs : le coup de poker gagnant pour Winamax
Paris sportifs : le coup de poker gagnant pour Winamax

Leader, avec PokerStars, du marché français du poker en ligne, Winamax veut maintenant faire son trou dans le marché, très concurrentiel, des paris sportifs. Un pari osé, quatre ans après le lancement de plateformes bien installées comme Betclic.fr, Bwin.fr ou PMU.fr, mais indispensable économiquement à l'heure où le nombre de joueurs de poker en ligne subit une forte décroissance.

Après l'euphorie des débuts, le nombre de joueurs actifs est tombé à environ 400000 sur Winamax sur une base de 3 millions de comptes enregistrés. Rentable mais largement insuffisant pour envisager un avenir serein.

Une prise de part de marché ultra rapide

Le nouveau venu a des ambitions et, manifestement, les joueurs semblent mordre à l'hameçon car, seulement deux semaines après son lancement le 2 juin dernier, Winamax s'est déjà emparé de 5 % de part de marché des paris sportifs en ligne.

«L'une de nos principales forces est notre technologie, explique Mathieu Porri, directeur marketing du site dont l'ambassadeur le plus connu, Patrick Bruel, est également co-actionnaire. Contrairement aux autres, nous utilisons un système informatique et de gestion que nous avons nous-mêmes développé et que nous maîtrisons entièrement. Cela peut paraître anecdotique mais, dans la pratique, cette atout permet aux joueurs de miser leurs gains de poker pour faire des paris sportifs et vice-versa, sans avoir à jongler entre différents comptes et faire des transferts d'argent.»

Un publicité inédite pour la finale du Mondial

Côté poker, la stratégie du «gambling» est également de mise. Si Winamax continue de satisfaire ses joueurs «classiques» adeptes de tournois et de cash-games, la plate-forme propose depuis quelques mois des formes beaucoup plus ludique du jeu de cartes. C'est tout l'esprit de la formule «Expresso» par exemple. «Une manière de rendre le poker plus récréatif et accessible à ceux et celles qui veulent ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant