Paris sportifs dans le football : des pros auraient enfreint les règles

le
0
Paris sportifs dans le football : des pros auraient enfreint les règles
Paris sportifs dans le football : des pros auraient enfreint les règles

Après avoir mené des actions de prévention auprès des clubs, la Ligue de football professionnel (LFP) a décidé de sévir. Elle a identifié 87 joueurs professionnels de Ligue 1, de Ligue 2 et du National qui n'ont pas respecté l'interdiction qui leur est faite de parier sur des compétitions organisées par la Ligue (championnat, coupe de la Ligue).

«Il ne s'agit pas de stigmatiser ces joueurs. Il n'y a pas de trafic là-dedans, il n'y a pas de soupçon de corruption. Il y a juste peut-être un manque d'information, ou de la maladresse pour certains, prévient Frédéric Thiriez, président de la LFP. Mais on n'a pas le droit de laisser passer ça. Il y a une règle, les footballeurs n'ont pas le droit de parier.»

Dès ce mercredi, la commission de discipline va instruire leurs dossiers et procéder à d'éventuelles convocations. Les premières sanctions sont attendues les 17 et 24 juillet. «Les infractions constatées n'entraînent aucun soupçon de fraude sur le déroulement des matchs et donc sur l'intégrité des compétitions», précise la LFP. L'instance de foot a pu croiser ses fichiers de joueurs avec ceux mis à disposition par l'Arjel, l'autorité de régulation des jeux en ligne. «Nous sommes les premiers à faire ce regroupement. Aucun autre sport ne l'a fait en France», signale Frédéric Thiriez.

Il en ressort donc que 87 joueurs, sur un total de 1539 (soit 5,6%) ont parié sur des matchs de championnat ou de Coupe de la Ligue sur la période allant de juillet 2013 à mi-janvier 2014. 19 joueurs évoluent en Ligue 1, 54 en Ligue 2, 14 en National. Le montant des paris sur un match est de 20 euros en moyenne. «Il n'y a aucun joueur dit connu, ni emblématique, indique le patron du foot pro. Il n'y a pas non plus de joueur de l'équipe de France», précise-t-il.

Pour différencier les différents cas, la LFP a divisé ces parieurs en quatre groupes. Dans les deux premiers groupes, 50 pro ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant