Paris: splendide semaine à +4,3%, W-Street entame un repli.

le
0

(CercleFinance.com) - Après 6 séances de hausse consécutives (et +360Pts gagnés en ligne droite, magnifique algorithme rouleau compresseur), les prises de bénéfices ont été bien absorbées avec un repli de seulement -0,3% à 4.372Pts, dans des volumes 'minuscules' de 2,6MdsE, ce qui semble à peine croyable pour une séance des '3 sorcières'.

L'Euro-Stoxx50 ne s'effrite que de -0,15% vers 2.958Pts: le gain hebdomadaires des places européennes dépasse donc les +4,3% en moyenne(Francfort reste quasi stable, Londres grappille 0,25% en ce vendredi, veille de weekend et de vacances pour nombre de gérants).

Wall Street avait entamé cette séance des '3 sorcières' sans direction (+0,05% à +0,1% avec un nouveau record absolu à la clé pour le Dow Jones à 18.557) et ne trouve toujours pas l'inspiration après 3 heures de cotations.

Les pertes se creusent très légèrement à -0,2% sur le Dow et de -0,28 à -0,33% sur le 'S&P' et Nasdaq.

Les marchés n'affichent pas de réactions tranchées après la publication d'une batterie de statistiques aux Etats Unis qui apparaissent finalement mitigées (après le baromètre U-Mich publié à 16H30).

Les ventes de détail s'avèrent solides au mois de juin aux Etats Unis avec une hausse de +0,6% et même +0,7% hors auto.

L'inflation s'élève à +1% en rythme annuel et +2,3% hors énergie et denrées alimentaires... mais corrigée des salaires, l'inflation a ralenti de -0,2% en juin par rapport au mois de mai.

L'indice 'Empire State' de la FED de New-York rechute vers +0,6 contre +6Pts en juin.

Enfin, l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan chute vers 89,5 en juillet (après 93,5 en juillet et une stabilité anticipée).

Les opérateurs avaient en revanche réagi favorablement la nuit dernière le à la publication du PIB chinois qui ressort inchangé à +6,7% (contre +6,6% attendu), la production industrielle remonte à +6,2%, les prêts bancaires sont en hausse de +14,3% sur 12 mois (la PBOC a massivement injecté du crédit depuis le mois de janvier).

Les opérateurs devraient tout comme la veille se raccrocher aux résultats 'meilleurs' que de prévu de Citigroup (-0,7%): profits, marge, activité... tout se dégrade par rapport au T2 2015, mais le marché craignait pire (-25% au lieu de -14% annoncé).

Quelques heures après l'attaque perpétrée sur la Promenade des Anglais à Nice (84 morts déjà recensés), peu après la fin du feu d'artifices du 14 juillet, au coeur de la deuxième ville la plus visitée de France et dans une région particulièrement prisée des vacanciers, les valeurs liées au tourisme coontinuent de souffrir: Accor est ainsi lanterne rouge du CAC 40 (-3,05%), Europcar (-3,7%) reste lanterne rouge au sein du SBF-120.

Air France-KLM lâche également -2 et Airbus -1,5% (malgré la fermeté du DEollar); LVMH perdait -0,7% (le titre est sorti de la liste des valeurs préférées de Bryan Garnier).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant