Paris sous haute surveillance pendant les fêtes

le
0
Plus de 1400 personnes ont été interpellées depuis le début du plan de sécurisation spécifique.

Les victimes de pickpockets, très actifs au moment des fêtes de fin d'année, peuvent alerter les forces de l'ordre en poussant les portes... d'un bus. Posé place Diaghilev (IXe), face aux grands magasins du boulevard Haussmann, le commissariat mobile de la préfecture de police (PP) de Paris avait recueilli 57 plaintes jeudi matin, soit plus de trois par jour en moyenne depuis son installation le 26 novembre. «La grande majorité concerne en effet des vols à la tire, même si nous recensons aussi un vol avec violences et un vol à l'arraché», précise Régis Mongendre, porte-parole de la Direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP). Les touristes, souvent visés, sont accueillis dans le véhicule par six agents polyglottes: quatre parlent l'anglais, un autre l'allemand, et le dernier les langues de l'Est (bulgare, russe et serbo-croate).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant