Paris : SOS Racisme porte plainte après une offre d'emploi antisémite

le
7
Paris : SOS Racisme porte plainte après une offre d'emploi antisémite
Paris : SOS Racisme porte plainte après une offre d'emploi antisémite

«Vous êtes une personne rigoureuse, bien organisée, exigeante, motivée...» A première vue, l'annonce de l'entreprise parisienne  NSL Studio, passée sur le site d'offres d'emploi Graphic Jobs, est banale. A première vue seulement. Car parmi les critères de recherche, figure une mention totalement discriminatoire : «Si possible, pas juif(ve) » est-il écrit en toutes lettres.

L'annonce a rapidement suscité une vive polémique sur la Toile et l'offre d'emploi en question a été supprimée. Mais choqués, des internautes ont immédiatement dénoncé son contenu sur Facebook et Twitter.

A partager pour dénoncer! Cette agence cherche un infographiste si possible "pas juif" !!! http://t.co/5xt94hR4xp-- Clémence Sgarbi (@Clemence_s) 2 Février 2015

Devant le tollé suscité, Graphic Jobs, qui a partagé cette annonce, même si elle n'en est pas à l'origine, a présenté ses excuses.

Toutes nos excuses, malgré la modération cette annonce scandaleuse a été publiée. Elle vient d'etre supprimée.-- Graphic-jobs.com (@graphic_jobs_) 2 Février 2015

Du côté des responsables présumés de cette annonce pénalement répréhensible, on évoque un piratage. Basée à Paris dans le dix-neuvième arrondissement, NSL Studio, à l'origine de cette offre d'emploi, explique au Parisien, par la voix d'un membre de la direction, n'avoir «jamais volontairement voulu publier une telle annonce». Et tente maladroitement de donner une explication. «Quelqu'un d'extérieur à l'entreprise a ajouté cette mention. Mais ce n'est pas nous. On accepte tout le monde dans notre petite société. La preuve, notre annonce figure sur d'autres sites dédiés à l'emploi sans cette précision», insiste un membre de la direction.

SOS racisme porte plainte

Pourtant, un employé de NSL Studio aurait confié aux Inrocks que la volonté de ne pas recruter un juif était une décision sciemment réfléchie : ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le mercredi 4 fév 2015 à 10:08

    possible M37, si le jour d'affluence est le samedi , on comprend vite le probleme !

  • M2711013 le mardi 3 fév 2015 à 16:07

    les porcs ne sont pas toujours ceux que l'on croit...

  • M3786731 le mardi 3 fév 2015 à 16:01

    Et si la volonté de cette entreprise était tout simplement d'éviter d'engager un clollaborateur qui serait obligé de partir tous les vendredis avant le coucher du soleil pour cause de shabbat ? Où est le racisme ? Au nom de la laïcité et de la lutte contre le racisme, on finit pour nous faire avaler n'importe quoi. Si l'école est laïque, pourquoi supprime-t-on le porc dans les cantines ?

  • M7097610 le mardi 3 fév 2015 à 15:01

    tellement énorme qu'on doute...

  • M2711013 le mardi 3 fév 2015 à 12:31

    Hollande a institutionnalisé l'élimination de toute opposition par la voie judiciaire avec l'appui des K.O. labos de SOS mes Kouyes ! ça va finir par exploser dans ce pays si on n'a même plus la possibilité de s'exprimer ! la liberté d'expression, c'est pour TOUS ! pas seulement pour les potes de Charlie !

  • M2711013 le mardi 3 fév 2015 à 12:28

    c'est de toute évidence une imposture, une annonce bidon émanant de SOS racisme soi-même ou du P.S., personne dans notre pays ne se risquerait à ce genre de bêtise ! on sait tous ce que ça peut coûter, et c'est bien la preuve de l'imposture ! marre de ce pays de bien-pensants professionels !

  • 2445joye le mardi 3 fév 2015 à 11:36

    C'est normalement onéreux d'engager des poursuites judiciaires, et on y réfléchit à 2 fois avant de s'y lancer. Chez "SOS racisme", ça tient du réflexe pavlovien, comme si c'était leur gagne-pain !